Ecoutez Radio Sputnik
    Khartoum

    «Mercenaires russes» au Soudan: rien que des faux, selon l’ambassade

    © AFP 2019 PATRICK BAZ
    International
    URL courte
    5103

    La mission diplomatique russe à Khartoum a nié les informations de la presse britannique selon lesquelles des mercenaires russophones patrouillaient dans la capitale embrasée par les protestations.

    Les informations du quotidien The Times selon lesquelles des «mercenaires russes» étaient impliqués dans la répression des manifestations antigouvernementales au Soudan ne sont que de fausses nouvelles, selon l'ambassade de Russie dans le pays africain.

    Auparavant, le journal britannique citant des opposants soudanais a affirmé que des mercenaires russophones avaient été aperçus dans la capitale Khartoum. Selon The Times, ces derniers prenaient part à des missions de patrouille lors des protestations aux côtés du Président Omar el-Béchir.

    «Nous déclarons en toute responsabilité qu'aucun spécialiste de structures non gouvernementales russes n'est impliqué dans la répression des actions de protestation au Soudan, comme l'affirment certains médias occidentaux sans scrupules», a indiqué à Sputnik le porte-parole de la mission diplomatique russe à Khartoum Vladimir Tomski.

    Les manifestations se poursuivent dans plusieurs villes soudanaises depuis décembre dernier. Les autorités ont instauré l'état d'urgence dans certaines localités. Pour le moment, on décompte 24 morts dans les affrontements entre manifestants et policiers.

    Les émeutes ont éclaté au Soudan en réaction à la hausse des prix du pain. Dans le même temps, plusieurs villes du pays sont confrontées à une pénurie de cet aliment, avec de longues files d'attente devant les boulangeries.

    Lire aussi:

    Un militaire de Sentinelle ouvre le feu contre un homme armé d’un couteau près d'un hôpital militaire à Lyon
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Sur une vidéo devenue virale, des forces de l'ordre gazent les clients d'un café lors de l’acte 31
    Tags:
    mercenaires, patrouille, répression, manifestation, diplomatie, protestations, Omar el-Béchir, Russie, Khartoum, Soudan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik