International
URL courte
17410
S'abonner

Le ministre russe des Affaires étrangères a évoqué le général de Gaulle, estimant que l'Europe se devait de revenir à la période des «grands Européens».

Interrogé sur la diplomatie européenne, notamment à l'égard de la Serbie, Sergueï Lavrov a indiqué qu'il était temps de rejeter la logique d'une vision «provocatrice» selon laquelle un pays devrait obligatoirement choisir entre l'Union européenne et la Russie.

«Revenons aux temps où les grands Européens, y compris de Gaulle, avançaient leur vision d'un espace uni de l'Atlantique à l'Oural et plus loin, jusqu'au Pacifique», a-t-il souligné.

Dans ce choix que l'Europe impose à la Serbie, il voit «de vieilles habitudes coloniales».

«Des négociations sont en cours avec la Serbie. L'Union européenne dit sans se gêner que la Serbie doit reconnaître l'indépendance du Kosovo et s'associer aux sanctions contre la Russie. C'est tout simplement indécent», a affirmé Sergueï Lavrov.

Il a constaté que l'Union européenne était fière de son unité, mais a rappelé les moyens utilisés pour l'instaurer.

«Cette unité s'obtient ces derniers temps sur la base du plus petit dénominateur commun, quand une minorité agressive exige que les autres pays de l'UE occupent des positions partiales et discriminatoires à l'égard de la Russie», a-t-il fait remarquer.

Pour Sergueï Lavrov, la diplomatie internationale doit renouer avec «une philosophie de coopération» qui repose sur des intérêts communs.

La Serbie a déposé sa candidature d'adhésion à l'Union européenne le 23 décembre 2009.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Des Su-24 russes détruisent un char et 6 véhicules blindés des terroristes en Syrie
«Un effondrement du Liban ferait mal à l’ensemble du Moyen-Orient», selon Costantini
Un incident survient entre des blindés russes et américains en Syrie – vidéo
Tags:
sanctions antirusses, partialité, diplomatie, adhésion à l'UE, Union européenne (UE), Charles de Gaulle, Sergueï Lavrov, Kosovo, Europe, océan Pacifique, Oural, Atlantique, Serbie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook