International
URL courte
21244
S'abonner

Suite à une explosion meurtrière à Manbij qui a tué mercredi 16 personnes, dont quatre Américains, le conseil militaire de la ville syrienne a annoncé l'arrestation des terroristes qui planifiaient de nouveaux attentats et étaient formés par le renseignement turc.

Le conseil militaire de la ville syrienne de Manbij, au lendemain de l’attaque terroriste meurtrière, a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste qui avait planifié de nouvelles explosions dans la ville et reçu des instructions directes des services de renseignement turcs, a annoncé le service de presse du conseil.

«Des détachements anti-terroristes du conseil ont arrêté une cellule de sept terroristes, membres de groupes d'opposition ayant participé à l'opération "Colère de l'Euphrate" et soutenus par la Turquie, agissant en collusion avec les services de renseignement turcs», dit le communiqué.

Un grand nombre d'armes et de munitions, dont des grenades, des AK-47 et des fusils M6, ont été saisies chez les terroristes.    

Une explosion s'est produite mercredi lors du passage d'une patrouille de la coalition anti-Daech* à Manbij dans le nord de la Syrie. Le commandement central des États-Unis (CENTCOM) confirme la mort de quatre Américains, dont deux soldats, dans l'attaque qui a fait au total au moins 16 morts. Les djihadistes de Daech* ont revendiqué l'attentat.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Le siège de CNN à Atlanta vandalisé par des manifestants après la mort de George Floyd - vidéo
Tags:
Minbej
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook