International
URL courte
1244
S'abonner

Alors qu’Emmanuel Macron a évoqué la formation d’une armée européenne, Guy Verhofstadt, ancien Premier ministre belge et actuel chef de file des libéraux et centristes au Parlement européen (ADLE), a expliqué à Bruxelles pourquoi cette initiative n’avait toujours pas abouti. Les votes à l’unanimité en seraient la cause.

Guy Verhofstadt, ancien Premier ministre belge et chef de file des libéraux et centristes au Parlement européen (ADLE), a présenté son point de vue mercredi devant ses homologues les raisons pour lesquelles les États européens n'avaient jusqu'à ce jour pas réussi à former une armée commune.

«Les politiques sociales, les politiques fiscales, les politiques de migration, l'armée européenne. Et nous ne nous posons jamais la question de savoir pourquoi cela n'est pas arrivé aujourd'hui ? Quel est l'obstacle? Pourquoi agissons-nous toujours trop peu, trop tard par rapport à nos amis américains […]», a-t-il déclaré.

Se demandant pourquoi l'Union européenne n'avait toujours pas sa propre armée, M.Verhofstadt a souligné que «le problème, c'est que nous avons actuellement de mauvaises institutions dans l'Union européenne». Condition qui, selon lui, «génère de mauvais résultats».

«Le problème est, et je veux le répéter encore et encore et je continuerai à le faire avec plusieurs d'entre vous, c'est la règle de l'unanimité qui existe dans notre union et en particulier au sein du Conseil européen. C'est le principal problème qui doit être résolu», a conclu l'ancien Premier ministre belge.

Dans une interview accordée le 6 novembre à la radio Europe 1, Emmanuel Macron s'était déclaré favorable à la création d'une «vraie armée européenne» indépendante des États-Unis, y compris pour garantir la cybersécurité de l'Europe. Cette idée avait été reprise plus tard par la chancelière Angela Merkel. Entre-temps, Donald Trump avait qualifié d'«insultante» l'idée du Président français et proposé aux Européens de payer leur part à l'Otan, largement subventionnée par Washington.

Lire aussi:

«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
La Chine annonce la découverte de deux gigantesques gisements de pétrole et de gaz
Deux immeubles s’effondrent à Bordeaux, trois blessés dont un grave
Tags:
armée européenne, Guy Verhofstadt, Belgique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook