International
URL courte
338
S'abonner

Selon la presse locale, deux jours après que la date de l’élection présidentielle algérienne, fixée au 18 avril, a été officiellement annoncée, Ali Benflis, ancien chef du gouvernement, s’est présenté afin de déposer son dossier de candidature.

Après que la date de l'élection présidentielle en Algérie a été annoncée vendredi, Ali Benflis, ancien chef du gouvernement, a annoncé son intention de présenter sa candidature, fait savoir la presse locale.

«J'ai adressé, ce jour, dimanche 20 janvier 2019, à Monsieur le ministre de l'Intérieur une lettre avec mon intention de constituer un dossier de candidature à l'élection présidentielle algérienne», a annoncé Benflis, cité par le journal El Watan.

Âgé de 74 ans, il a été par le passé à la tête de la campagne présidentielle d'Abdelaziz Bouteflika, actuel Président en fonction depuis 1999, et a été le chef du gouvernement de 2000 à 2003. Il a fondé le parti Avant-garde des libertés en 2015.

La prochaine élection présidentielle en Algérie se déroulera le 18 avril, a annoncé vendredi la présidence de la République, citée par l'agence d'État Algérie Presse Service (APS).

Le mandat du Président Abdelaziz Bouteflika, à la tête de l'Algérie depuis 1999, expire le 28 avril prochain. Son camp l'appelle depuis plusieurs mois à se représenter pour un cinquième mandat, mais M.Bouteflika, 81 ans, n'a pour l'heure pas fait part de ses intentions.

Selon la loi, les candidats éventuels ont désormais 45 jours à partir de la publication du décret, soit jusqu'au 4 mars, pour déposer leur dossier auprès du Conseil constitutionnel.

Lire aussi:

Trois faux policiers interpellés à Paris en pleine arrestation raciste censée discréditer la police
Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
Tags:
candidats, politique, élections, campagne présidentielle, Abdelaziz Bouteflika, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook