Ecoutez Radio Sputnik
    Renault

    Le Maroc sur la plus haute marche du podium des ventes Renault en Afrique en 2018

    © Sputnik . Alexeï Koudenko
    International
    URL courte
    6104

    Le groupe Renault a vendu 75.418 véhicules au Maroc en 2018, réalisant ainsi une part de marché de 42,52%, selon le bilan du groupe. Ces résultats font du royaume chérifien le premier pays africain en termes de ventes pour le constructeur français et le quinzième à l’échelle mondiale, selon le même rapport.

    Le Maroc est le premier pays du marché africain pour le constructeur automobile français Renault en 2018, selon le bilan annuel du groupe publié le 18 janvier sur son site officiel. Le Maroc est également le quinzième pays au niveau mondial pour le constructeur au logo en forme de losange, et le premier des quinze en termes de parts de marché, par comparaison aux autres marques, selon le même bilan.

    D'après les résultats publiés par la marque automobile française, 75.418 véhicules ont été vendus au cours de l'année 2018 au Maroc, soit 42,52% des parts de marché. Les ventes du groupe ont notamment été dopées par les marques Dacia Dokker et Logan.

    L'Afrique du Sud et l'Égypte sont respectivement les 2e et 3e plus gros marchés africains du groupe, selon le même rapport. En Afrique du Sud, Renault a vendu 26.000 véhicules, enregistrant ainsi une hausse de 14,9% par rapport à 2017. En Égypte, le constructeur a vendu 20.504 véhicules, soit une progression de plus de 3% par rapport à 2017.

    Avec ces résultats, le groupe français a renforcé sa qualité de meneur sur le marché africain en 2018, avec une croissance de 18,1% par comparaison à 2017, et un total des ventes atteignant les 218.797 véhicules.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    marché, Renault Group, Afrique, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik