Ecoutez Radio Sputnik
    Maroc

    Des organisations marocaines appellent au boycott du concert d’Enrico Macias

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    17645

    Des organisations marocaines appellent à une mobilisation contre la venue du chanteur français Enrico Macias à Casablanca, le 14 février prochain à l’occasion de la Saint-Valentin. La cause serait son «soutien inconditionnel à Israël et son armée».

    Enrico Macias, le chanteur français d'origine algérienne, qui devrait se produire au cinéma Megarama de Casablanca le 14 février à l'occasion de la Saint-Valentin, pourrait bien être boycotté par les Marocains à cause de son «soutien à Israël». En effet, un appel a été diffusé sur les réseaux sociaux par le Moroccan academic and cultural boycott of Israël (MACBI), membre du collectif Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS) d'Israël, invitant les citoyens marocains à ignorer l'événement.

    Sur son compte Facebook, le militant marocain des droits de l'Homme, Sion Assidon, lui-même de confession juive, a publié l'appel du MACBI, présentant Enrico Macias comme «un défenseur inconditionnel de l'occupation de la Palestine et tout particulièrement de son armée».

    Tout en affirmant que l'artiste français aimait bien se présenter comme un «chanteur de la paix», le MACBI a accusé ce dernier de s'investir «sans compter, dans une association (Migdal) qui soutient les soldats de l'unité chargée de la surveillance des frontières (Magav), connue pour ses crimes de guerre contre la population civile [palestinienne, ndlr]».

    Rappelant qu'Enrico Macias «a été décoré en 2006 par le ministère israélien de la Défense pour son soutien à l'État d'Israël et à son armée tout au long de sa carrière», le même appel indique que la présence du chanteur au Megarama de Casablanca serait une «une honte et une insulte au public casablancais».

    Le Président Bouteflika avait invité en 1999, au lendemain de son élection, Enrico Macias à venir en Algérie. Cependant, ce dernier a été empêché à deux reprises, en 2000 et 2007, de se rendre dans son pays natal pour les mêmes raisons citées ci-dessus.

    Enrico Macias est né le 11 décembre 1938 à Constantine dans l'est de l'Algérie, pendant la période coloniale. À la fin de la guerre, il a été contraint comme la majorité des Européens d'Algérie à quitter son pays natal. Durant toute sa carrière artistique, il n'a pas cessé de chanter son amour et sa nostalgie de son pays d'origine.

    Lire aussi:

    Une manifestation contre Enrico Macias au Maroc ne l’empêche pas de donner un concert
    Un maire français se voit interdire l’entrée en Israël
    La Coupe du Monde 2018 n’est pas les JO de Berlin 1936… et son boycott fait un bide
    Tags:
    organisations, concert, boycott, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik