International
URL courte
8650
S'abonner

Les centaines de terroristes du Front al-Nosra* ont lancé une offensive contre les positions des forces gouvernementales dans la zone de désescalade d'Idlib, l'attaque a été repoussée par l'armée syrienne, a indiqué mardi soir le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit.

L'attaque des terroristes du Front al-Nosra* a été repoussée dans la zone de désescalade d'Idlib, a annoncé aux journalistes le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Sergueï Solomatine.

«Dans les alentours de la localité d'Abou Sharjah, les forces armées syriennes ont ouvert le feu contre les extrémistes et l'assaut a été avorté. Ayant subi des pertes, les terroristes ont reculé vers leurs positions initiales.»

«Les groupes du Front al-Nosra* ont attaqué simultanément les positions des troupes gouvernementales à Abou Douhuor et à Abou Sharjah», a-t-il expliqué, précisant qu'il s'agissait de «formations d'entre 150 et 200 djihadistes avec 15-20 camionnettes, équipés de mitrailleuses de gros calibre». L'assaut a été lancé le 22 janvier dans la soirée.

A Abou Douhour, les terroristes projetaient de réaliser une attaque-suicide, mais le kamikaze a été éliminé par un missile guidé anti-char.

«Les djihadistes ont réussi à s'intégrer dans les rangs des forces armées syriennes et à parcourir 1,5 km, ensuite ils ont été arrêtés par des tirs et repoussés au-delà de la ligne de contact par des renforts», a signalé M.Solomatine.

Le Centre russe fonctionne en coordination avec la Turquie qui est informée de la situation à Abou Douhour et Abou Sharaj, a ajouté M.Solomatine.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Pandémie, en continu: le PIB devrait s'effondrer de près de 10% au 2e trimestre en Allemagne
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Tags:
extrémistes, terrorisme, attaque, armée, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Front al-Nosra, Sergueï Solomatine, Abou Douhour, Syrie, Idlib
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook