International
URL courte
13137
S'abonner

Des civils dont des femmes et des enfants auraient été tués en Syrie lors d'une frappe de la coalition dirigée par les États-Unis effectuée dans la nuit du 22 au 23 janvier, d'après l'agence syrienne SANA.

Une frappe réalisée par la coalition internationale dirigée par les États-Unis dans la nuit du 22 au 23 janvier dans le sud-est de la Syrie aurait fait des morts parmi les habitants du village de Baghouz qui essayaient de quitter le territoire contrôlé par les terroristes, a annoncé l'agence syrienne SANA.

«Des avions de la coalition internationale ont frappé des véhicules transportant des civils qui avaient quitté le village de Baghouz, dans le gouvernorat de Deir ez-Zor, qui est contrôlé par Daech*. Plusieurs personnes dont des femmes et des enfants ont été tuées», a indiqué l'agence.

Les avions de la coalition internationale, image d'illustration
© REUTERS / USAF/Staff Sgt. Shawn Nickel/handout via Reuters
Le 18 janvier, la télévision syrienne avait fait état de 20 morts parmi les civils dans une frappe réalisée par la coalition internationale sur le village de Baghouz.

Les médias syriens font presque quotidiennement état de civils tués ou blessés dans les frappes de la coalition internationale dans le gouvernorat de Deir ez-Zor. Ils signalent également que la coalition sous commandement américain a utilisé à plusieurs reprises du phosphore blanc dans ses bombardements.

* Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

«Wallah tu vas plus rigoler»: une femme violemment agressée par un individu dans le métro de Paris – vidéo
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
Tags:
frappes, morts, femmes, civils, enfants, coalition anti-Daech, Deir ez-Zor, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik