Ecoutez Radio Sputnik
    Juan Guaido

    EN DIRECT: l'opposant Juan Guaido s'autoproclame Président du Vénézuela, Trump approuve

    © AP Photo / Fernando Llano
    International
    URL courte
    Tentative de coup d'État au Venezuela (208)
    898110

    L'opposant Juan Guaido s'est autoproclamé Président vénézuélien à Caracas et Donald Trump l'a reconnu comme Président par intérim. Nicolas Maduro a estimé que Washington avait essayé d'organiser un coup d'État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec Washington.

    L'opposant Juan Guaido, renvoyé mardi du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé mercredi «Président en exercice» du pays et a prêté serment, annoncent des médias d'Amérique latine.

    «Je jure d'exercer les fonctions du Président du Venezuela», a indiqué M.Guaido lors d'une manifestation d'opposition qui a réuni des milliers de personnes à Caracas.

    Il a ajouté qu'il n'avait pas peur de la prison, mais qu'il s'inquiétait pour le «peuple qui traverse une période très difficile».

    M.Guaido a annoncé une marche en faveur de l'envoi d'une aide humanitaire au Venezuela. Selon le site Nacional, la marche aura lieu début février.

    Donald Trump reconnaît le «Président par intérim»

    Selon une déclaration publiée ce mercredi par la Maison-Blanche, le Président Trump a reconnu M.Guaido en tant que «Président par intérim» et a déclaré qu'il utiliserait tous les outils économiques et diplomatiques pour «rétablir la démocratie au Venezuela».

    Le locataire de la Maison-Blanche a appelé les dirigeants d'autres pays de l'hémisphère occidental à coopérer avec M.Guaido, devenu chef d'État par intérim, pour «soutenir ses tentatives de rétablir l'ordre constitutionnel au Venezuela». 

    Un responsable de haut rang de l'administration américaine a déclaré ce mercredi, lors d'un point presse par téléphone, que Washington étudierait «tous les scénarios si M.Maduro et ses partisans décident de répondre par la violence ou de porter préjudice à un membre de l'Assemblée nationale».

    Nicolas Maduro: une tentative de coup d'État organisée par Washington

    Après les déclarations faites par des responsables états-uniens, Nicolas Maduro a estimé que Washington avait essayé d'organiser un coup d'État au Venezuela.

    Il a déclaré que le Venezuela rompait les relations diplomatiques et politiques avec les États-Unis et a donné 72 heures au personnel des missions diplomatiques états-uniennes pour quitter le pays.

    M.Maduro a qualifié M.Guaido de Président non-constitutionnel.

    Juan Guaido a pour sa part indiqué sur Twitter que Caracas poursuivrait les relations avec tous les pays du monde, dans une déclaration adressée «à toutes les ambassades présentes au Venezuela».

    La réaction de la France

    Selon l'Élysée, Paris suit la situation au Venezuela de près et consulte ses partenaires européens.

    L'Organisation des États américains soutient le Président autoproclamé

    Le secrétaire général de l'Organisation des États américains (OEA), Luis Almagro, a lui aussi déclaré qu'il reconnaissait M.Guaido comme Président du Venezuela.

    «Nos félicitations à Juan Guaido devenu Président par intérim du Venezuela. Il peut compter sur notre pleine reconnaissance pour le retour du pays à la démocratie», a écrit M.Almagro sur Twitter.

    Les pays ayant exprimé leur soutien à Juan Guaido

    Selon une source au sein du gouvernement canadien citée par Reuters, Ottawa reconnaîtra Juan Guaido comme le nouveau chef d'État. Par la suite, la diplomatie canadienne a confirmé son soutien à Guaido.

    Le Président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré mercredi sur Twitter qu'il reconnaissait le chef de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido comme Président intérimaire.

    «Nous ferons comme Trump», a-t-il déclaré.

    Le Président paraguayen Mario Abdo Benitez a déclaré mercredi que son pays reconnaissait le président de l'Assemblée nationale et chef de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido comme Président par intérim.

    «Le Paraguay exprime son soutien au Président intérimaire du Venezuela Juan Guaido. Il peut compter sur le Paraguay sur la voie vers une nouvelle liberté», a-t-il indiqué sur Twitter.

    Selon le ministère colombien des Affaires étrangères, la Colombie reconnaît le Président vénézuélien par intérim Juan Guaido.

    Le Président chilien Sebastian Pinera a exprimé son soutien à M.Guaido.

    Le Pérou s'est aussi joint aux pays favorables à Juan Guaido.

    «Le gouvernement péruvien reconnaît et soutient le président de l'Assemblée nationale qui s'est chargé d'exercer les fonctions du Président de la République du Venezuela», a indiqué le ministère péruvien des Affaires étrangères dans un communiqué.

    Selon des médias, l'Argentine, l'Équateur et le Costa Rica figureraient aussi parmi les pays soutenant M.Guaido.

    Le chef de la diplomatie danoise Anders Samuelsen a exprimé son soutien à M.Guaido.

    Le Mexique défend le Président Maduro

    Pour Mexico, Nicolas Maduro reste chef de l'État vénézuélien, a déclaré mercredi le porte-parole du ministère mexicain des Affaires étrangères Roberto Velasco.

    «Le gouvernement mexicain considère toujours Nicolas Maduro comme Président du Vénézuela. L'administration fédérale n'envisage pas de changements dans sa politique de non-ingérence dans la situation dans ce pays sud-américain», a indiqué M.Velasco cité par le journal Financiero.

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé son soutien à M.Maduro par téléphone, d'après des médias.

    ​Mercredi, plusieurs marches des opposants et des partisans du Président Nicolas Maduro se sont déroulées dans plusieurs villes vénézuéliennes suite à la répression d'une tentative de rébellion entreprise par plusieurs membres de la Garde nationale dans une caserne de Caracas, à l'utilisation de gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants et au renvoi du président de l'Assemblée nationale Juan Guaido. 

    Les émeutes, en cours dans le pays depuis lundi, ont déjà fait au moins quatre morts, d'après le journal Comercio qui cite la police.

    Nouveaux messages
    • 12:14

      Le porte-parole du Kremlin qualifie la situation au Venezuela de tentative d'usurpation du pouvoir

      Le Kremlin de Moscou

      Kremlin: Maduro est un Président légitime, la question de l'asile est déplacée

      Nicolas Maduro est le Président légitime du Venezuela et la question de l’asile politique est déplacée, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.
      En savoir plus
    • 12:03

      La France conditionne sa reconnaissance d'un Président au Venezuela

      Interrogé par Reuters sur la question d’une éventuelle reconnaissance de M.Guaido en tant que Président vénézuélien, une source à l’Élysée a répondu que «la volonté de la France est d’encourager un processus démocratique, elle reconnaît la personne élue à l’issue d’un tel processus».

    • 11:44

      Le ministère russe des Affaires étrangères condamne l’ingérence étrangère dans les affaires internes du Venezuela

      «Cette création intentionnelle et, évidemment, bien pensée qu'est le "double pouvoir" au Venezuela, la formation d’un centre de décision alternatif, cela est une voie directe vers le chaos, la destruction des fondements de l’État vénézuélien. Les premières victimes humaines sont apparues. Nous condamnons fortement ceux qui poussent la société vénézuélienne vers l'arbitraire et le bain de sang», a souligné la diplomatie russe.

      Moscou voit dans «les actions sans gêne» de Washington une nouvelle démonstration de l'ignorance totale des normes et principes du droit international», a souligné la diplomatie russe, appelant les hommes politiques vénézuéliens, opposés au gouvernement légitime de M.Maduro, «à ne pas devenir les pions d'une partie d'échecs étrangère.»

    • 11:12

      Emmanuel Macron se prononce sur la crise au Venezuela

      Le Président français a salué le «courage» des Vénézuéliens qui «marchent pour leur liberté».  

    • 10:24

      Damas condamne l’ingérence des États-Unis dans les affaires du Venezuela

      Les autorités syriennes ont dénoncé l'ingérence des États-Unis dans les affaires intérieures du Venezuela et leur «violation grossière du droit international».

      «Le ministère syrien des Affaires étrangères fustige l'ingérence non dissimulée de l'administration américaine dans les affaires intérieures du Venezuela qui représente une violation grossière du droit international et une agression non dissimulée contre la souveraineté vénézuélienne», a déclaré une source au sein du ministère.

      Damas souligne que la «politique destructrice» des États-Unis et le fait de faire fi du droit international constituent la raison majeure des tensions dans le monde.

      La Syrie s'est déclarée solidaire avec la population et les dirigeants vénézuéliens et a exprimé sa certitude que le Venezuela pourrait surmonter «le complot états-uniens».

    • 10:07

      Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov a annoncé que la partie russe défendra avec le Venezuela les principes de souveraineté ainsi que de non-ingérence dans les affaires intérieures.

      Il a également souligné que les États-Unis ainsi que d'autres pays renforçaient sous différents prétextes leur pression sur le Venezuela, ce qui indiquerait une tendance vers le désengagement des États de la région.

      Dans le même temps, la Russie met en garde les États-Unis contre toute intervention militaire dans les affaires du Venezuela en affirmant que ce serait un scénario catastrophique, a ajouté le diplomate.

      «Nous mettons en garde contre cela. Nous pensons que ce serait un scénario catastrophique qui ébranlerait les fondements du modèle de développement auquel nous assistons en Amérique latine», a-t-il dit.    

    • 10:04

      L’Onu appelle au dialogue les forces politiques en conflit

      Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a évoqué jeudi la nécessité d'un dialogue au Venezuela pour éviter une catastrophe.

      «Nous espérons que le dialogue est accessible et que nous éviterons une escalade qui pourrait conduire à un conflit susceptible de devenir une catastrophe pour les Vénézuéliens et le reste de la région», a-t-il déclaré lors du Forum économique mondial de Davos.

    • 10:03

      Venezuela: Téhéran dénonce l’ingérence états-unienne dans les affaires du pays

      Le ministère iranien des Affaires étrangères a qualifié les événements au Venezuela de résultat de l'ingérence des États-Unis dans les affaires intérieures du pays. La diplomatie iranienne a exprimé l'espoir que les différends seraient réglés pacifiquement

      Nous nous tiendrons, si vous voulez, sur un pied d'égalité avec ce pays pour veiller à la souveraineté, à l'inadmissibilité des atteintes au principe de non-ingérence dans les affaires intérieures», a déclaré le vice-ministre.    

    • 10:03

      Pékin soutient le gouvernement légal du Venezuela

      La Chine s'oppose à toute ingérence dans les affaires intérieures du Venezuela et soutient le gouvernement légal du pays dans la résolution de la crise, a annoncé jeudi le ministère chinois des Affaires étrangères.

      «Nous suivons de près la situation au Venezuela et invitons toutes les parties à faire preuve de retenue. La Chine soutient le gouvernement vénézuélien dans ses efforts pour maintenir la stabilité, préserver la souveraineté et l'indépendance. Nous adhérons toujours au principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays et nous nous opposons à toute ingérence dans les affaires intérieures du Venezuela», a déclaré la porte-parole du ministère, Hua Chunying, lors d'un point de presse.

    • 08:54
      Caracas

      Venezuela: un camion de police saisi et mis en feu à Caracas (vidéos)

      Alors que les émeutes se sont poursuivies cette nuit à Caracas, un groupe de manifestants a saisi et incendié un camion de la police nationale du Venezuela dans l'ouest de la capitale. Plusieurs vidéos montrant des personnes en train de courir après et se jeter sur le véhicule ont été postées sur les réseaux sociaux.
      En savoir plus
    • 07:04

      Crise au Venezuela: les diplomates US risquent d’être privés d’électricité et de gaz

      Pomme bougie

      Venezuela: les diplomates US refusant de partir risquent de s’éclairer à la bougie

      Si les diplomates des États-Unis, avec lesquels le Venezuela a rompu ses relations, refusent de quitter le pays, l’ambassade US pourra rencontrer des problèmes d’alimentation en énergie, avertit le président de l'Assemblée nationale constituante vénézuélienne.
      En savoir plus
    • 01:34

      Mike Pompeo: les USA ne reconnaissent pas le droit de Nicolas Maduro de rompre les relations diplomatiques avec Washington.

      Selon une déclaration de M.Pompeo diffusée par le département d'État, Washington prendra des mesures contre ceux qui menacent la sécurité de ses diplomates au Venezuela.

      M.Pompeo a noté que les États-Unis maintiendraient leurs relations diplomatiques avec Caracas par le biais de l'ex-président de l'Assemblée nationale Juan Guaido qui s'était autoproclamé Président du pays.

      Nicolas Maduro a précédemment donné 72 heures aux diplomates états-uniens pour quitter le pays après avoir annoncé la rupture des relations diplomatiques et politiques avec Washington.

      Drapeau americain

      Les États-Unis refusent de rompre les relations diplomatiques avec le Venezuela

      Washington a rejeté la décision du Président vénézuélien de jure Nicolas Maduro de rompre toutes les relations diplomatiques. De plus, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a menacé que les États-Unis feraient tout leur possible pour traduire en justice quiconque menacerait la sécurité des diplomates américains dans ce pays.
      En savoir plus
    • 00:54

      Selon la diplomatie russe, les événements en cours du Venezuela montrent l'attitude de l'Occident à l'égard de la souveraineté d'autres pays

      Ministère russe des Affaires étrangères

      Moscou: la crise au Venezuela montre ce que le droit international est pour l'Occident

      La situation au Venezuela montre ce que le droit international est pour des pays occidentaux, a indiqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.
      En savoir plus
    • 00:48

      Le Président bolivien Evo Morales a apporté son soutien à son «frère» vénézuélien Nicolas Maduro

      «Notre solidarité est avec le peuple vénézuélien et notre frère Nicolas Maduro, en ces heures décisives au cours desquelles les griffes de l'impérialisme cherchent à nouveau à porter atteinte à la démocratie et à l'autodétermination des peuples de l'Amérique du Sud. Nous ne serons plus jamais une arrière-cour des États-Unis», a indiqué le Président Morales sur Twitter.

    • 23:57

      Onze des 12 pays membres du Groupe de Lima ont exprimé leur soutien à Juan Guaido.

      Une déclaration publiée par le ministère canadien des Affaires étrangères indique:

      «Les gouvernements d'Argentine, du Brésil, du Guatémala, du Honduras, du Canada, de la Colombie, du Costa Rica, de Panama, du Paraguay, du Pérou et du Chili déclarent qu'ils reconnaissent et soutiennent pleinement le président de l'Assemblée nationale Juan Guaido qui s'est proclamé Président intérimaire de la république du Venezuela»

      Le 12e membre du Groupe de Lima, le Mexique avait précédemment annoncé qu'il soutenait le Président Maduro.

    • 23:52

      Cuba soutient pleinement Nicolas Maduro en tant que Président vénézuélien, a déclaré La Havane.

      «Nous exprimons notre soutien et solidarité au Président légitime Nicolas Maduro face à une tentative de coup d'État. La volonté souveraine du peuple vénézuélien triomphera sur une intervention impérialiste. L'Histoire condamnera ceux qui encouragent et reconnaissent le comploteur», lit-on dans un message du chef de la diplomatie cubaine Bruno Rodriguez publié sur Twitter.

    • 23:38

      Le profil du Président Maduro sur Twitter garde toujours l'insigne bleu de certification, tandis que ses comptes Facebook et Instagram ne le sont plus.

      Dans le même temps, tous les profils de Juan Guaido sur les réseaux sociaux sont toujours considérés comme certifiés.

      Pour le moment, Facebook, qui a racheté Instagram en 2012, n'a donné aucune explication à ces changements.

      Réseaux sociaux

      Troubles autour de la certification des comptes sur les réseaux sociaux de Nicolas Maduro

      Une information faisant état de la perte sur Facebook et Instagram de la certification de compte de Nicolas Maduro a ébranlé les réseaux sociaux et les médias. Il s'avère que sa certification ne lui a pas été retirée, ne l'ayant pas avant le coup d'Etat survenu hier soir.
      En savoir plus
    • 23:05

      Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène a Caracas.

      Sept stations de métro de Caracas situées au centre de la capitale sont fermées, a annoncé le métro dans un communiqué.

      «Nous informons les usagers que les stations Sabana Grande, Chacaito, Chacao Altamira, Miranda, Los Dos Caminos et Los Cortijos sont fermées au public», a indiqué le métro sur Twitter.

    • 23:02

      Le ministre vénézuélien de la Défense, Vladimir Padrino, a déclaré que l'armée défendrait la Constitution et non pas un Président imposé.

      La police à Caracas (23 janvier 2019)

      Défense vénézuélienne: l'armée défendra la Constitution, pas un Président imposé

      Le ministre vénézuélien de la Défense, Vladimir Padrino, a déclaré sur Twitter que l'armée défendrait la Constitution et non pas un Président imposé.
      En savoir plus
    • 22:26

      Jean-Luc Mélenchon a dénoncé une «tentative de coup d'Etat» au Venezuela

      Jean-Luc Mélenchon

      Venezuela: Jean-Luc Mélenchon dénonce une «tentative de coup d'Etat»

      Tandis que l’Élysée a annoncé suivre la situation au Vénézuela, le dirigeant des Insoumis s’est exprimé sans embage sur Twitter, condamnant la tentative de coup d'État qui s’y était produite.
      En savoir plus
    • 22:25

      La Garde nationale déploie des blindés dans un des quartiers de Caracas, selon des médias

      Garde nationale vénézuélienne

      La Garde nationale déploie des blindés dans un des quartiers de Caracas, selon des médias

      Après que l'opposant Juan Guaido s’est autoproclamé Président du Venezuela, la Garde nationale vénézuélienne a déployé des véhicules blindés dans le quartier de Caracas où sont rassemblés des manifestants, ont annoncé des médias locaux.
      En savoir plus
    En direct
    EN DIRECT: l'opposant Juan Guaido s'autoproclame Président du Vénézuela, Trump approuve
    +
    Dossier:
    Tentative de coup d'État au Venezuela (208)
    Tags:
    serment, président, manifestation, Organisation des Etats américains (OEA), Sebastian Pinera, Mario Abdo Benitez, Juan Guaido, Jair Bolsonaro, Luis Almagro, Mike Pompeo, Donald Trump, Nicolas Maduro, Recep Tayyip Erdogan, Caracas, Venezuela, Canada, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik