Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Yves Le Drian

    Le Drian: le mécanisme de commerce sans dollar avec l’Iran bientôt lancé

    © REUTERS / Delmi Alvarez
    International
    URL courte
    15433

    Le mécanisme préparé par l’UE afin de continuer à commercer avec l’Iran sans dollar malgré le rétablissement des sanctions états-uniennes sera lancé «dans les jours qui viennent», a promis le chef de la diplomatie française.

    Le système qui permettrait à l'Union européenne de contourner les sanctions imposées par les États-Unis sur le commerce avec l'Iran sans recourir au dollar doit être mis en place dans les prochains jours, a fait savoir le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

    «Ce dispositif appelé SPV devrait être mis en œuvre dans les jours qui viennent», a déclaré le chef de la diplomatie française intervenant devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

    Toujours selon lui, cette mesure «n'empêche pas notre très grande détermination sur les autres sujets à l'égard de l'Iran».

    Le SPV est destiné à préserver les exportations pétrolières et gazières de l'Iran à destination de l'Europe, ainsi que les exportations de produits européens vers la République islamique.

    Pourtant, selon des sources diplomatiques citées par Reuters, le dispositif ne sera pas effectif avant plusieurs mois. Enregistré en France et dirigé par un Allemand, ce mécanisme devrait inclure les trois pays européens signataires, dont le Royaume-Uni, en tant qu'actionnaires, ont indiqué les interlocuteurs de l'agence.

    Lire aussi:

    L’humoriste proche de Macron Yassine Belattar a été placé en garde à vue
    Plusieurs Roms lynchés dans les banlieues de Paris pour des fausses rumeurs (vidéos choc)
    Souveraineté d’Israël sur le Golan: Riyad commente la décision de Trump
    Tags:
    programme nucléaire iranien, dollar US, commerce, sanctions, Assemblée nationale française, Jean-Yves Le Drian, France, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik