Ecoutez Radio Sputnik
    Crayons de couleur

    Quand l’armée israélienne tente sa chance dans une guerre de dessins contre l’Iran

    CC0 / Pixabay/moritz320
    International
    URL courte
    10320

    L’Armée de défense d’Israël (IDF), qui mène souvent des frappes contre des cibles iraniennes en Syrie, a publié un message sur Twitter indiquant la position des forces iraniennes sur le sol syrien par des flèches rouges dessinées sur une carte et appelant les Iraniens à rentrer chez eux, mais cette initiative s’est retournée contre Tsahal.

    Les militaires israéliens se sont équipés ce mercredi d’un logiciel de type Paint pour défendre leur cause contre l’Iran au moyen de dessins sur les réseaux sociaux.

    ​«L’Iran, tu as l’air perdu. Ici», lit-on sur un tweet de l’armée israélienne qui contient une carte avec de grosses flèches rouges pointant sur le territoire iranien («où est la place de l’Iran») et sur la Syrie («où l’Iran se trouve actuellement»).

    Rappelons que lundi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré que le raid, mené par l’aviation de l’État hébreu contre le territoire syrien dans la nuit du 20 au 21 janvier, avait ciblé à la fois les forces iraniennes et les unités syriennes qui «se soumettent à l'agression iranienne». Selon Israël, les frappes aériennes contre la Syrie sont destinées à empêcher Téhéran de prendre pied pour attaquer l’État juif.

    Les utilisateurs de Twitter n’ont pas tardé à réagir à l’attaque picturale de Tsahal, mais leurs réactions n’étaient probablement pas celles qu’Israël aurait escomptées. De nombreux commentateurs se sont eux-aussi lancés dans le dessin géographique.

    Un internaute a publié une carte indiquant les lieux de «frappes réalisées ces dernières années par l’armée israélienne», qui coïncident avec les régions où les soldats iraniens sont intervenus «à la demande de leurs voisins pour les protéger contre les bombes israéliennes».

    ​Certains utilisateurs de Twitter rappellent en outre par leurs dessins qu’Israël bloque la bande de Gaza et occupe des territoires palestiniens.

    ​D’autres se tournent contre un allié puissant d’Israël, les États-Unis, montrant sur leurs cartes où est la place des États-Unis avant de rappeler que ce pays ne cessait de renforcer sa présence militaire bien loin de ses frontières.

    ​Pour des internautes, il ne suffit pas de montrer sur une carte où des soldats américains se trouvent, mais il faut clairement indiquer où les États-Unis doivent s’arrêter:

    ​Et on peut en dire autant sur les autres membres de l’Otan qui envoient aussi leurs soldats loin de leur territoire national, d’après d’autres personnes.

    ​Mais tous les utilisateurs de réseaux sociaux ne sont pas des fervents de la politique. Au moins une personne a publié deux images montrant «où il se trouve» (devant un ordinateur) et où «il devrait se trouver» (au bord de la mer)…

    Lire aussi:

    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Merkel réagit aux doutes sur ses capacités à diriger suite à ses crises de tremblements
    Tags:
    dessins, carte géographique, Twitter, MS Paint, Tsahal, Benjamin Netanyahu, États-Unis, Iran, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik