International
URL courte
Tentative de coup d'État au Venezuela (212)
431003
S'abonner

Suite à l’autoproclamation de l'opposant Juan Guaido Président du Venezuela, Nicolas Maduro a affirmé rompre les relations diplomatiques avec les États-Unis à cause de cette tentative de putsch. Les diplomates états-uniens auront alors trois jours pour quitter le pays.

Dans le contexte des propos tenus par les États-Unis après l'autoproclamation de Juan Guaido Président, le Venezuela a affirmé rompre les relations diplomatiques avec les États-Unis, a annoncé le Président vénézuélien Nicolas Maduro.

«J'ai ordonné de rompre les relations diplomatiques avec le gouvernement des États-Unis», a-t-il déclaré intervenant à Caracas.

Ainsi, le personnel des missions diplomatiques états-uniennes auront 72 heures pour quitter le pays. M.Maduro a aussi rappelé qu'il est le seul Président du pays, constitutionnel et légitime.

«Je veux poser une question à tous les habitants du Venezuela: qui élit le Président du Venezuela? Ce sont les citoyens du Venezuela qui l'élisent», a-t-il affirmé, ajoutant que le fait que «les États-Unis prétendent à la présidence du Venezuela est une grande irresponsabilité, une politique extrémiste».

«Nous ne pouvons pas l'accepter», a-t-il ajouté.

L'opposant Juan Guaido, renvoyé mardi du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé mercredi «Président en exercice» du pays et a prêté serment. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim» et a déclaré qu'il utiliserait tous les outils économiques et diplomatiques pour «rétablir la démocratie au Venezuela».

Nicolas Maduro a estimé que Washington avait essayé d'organiser un coup d'État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec ce pays, donnant 72 heures à ses diplomates pour quitter le territoire vénézuélien. M.Maduro a qualifié M.Guaido de Président non-constitutionnel.

Dossier:
Tentative de coup d'État au Venezuela (212)

Lire aussi:

Interpellé à 249 km/h sur l'autoroute, il explique être prêt à tout pour respecter le couvre-feu
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Tags:
tentative de coup d'Etat, rupture, relations diplomatiques, coup d'Etat, Nicolas Maduro, Venezuela, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook