Ecoutez Radio Sputnik
    Pomme bougie

    Venezuela: les diplomates US refusant de partir risquent de s’éclairer à la bougie

    © CC BY 2.0 / Rafael Kousz / Apple on Fire
    International
    URL courte
    Tentative de coup d'État au Venezuela (211)
    20581
    S'abonner

    Si les diplomates des États-Unis, avec lesquels le Venezuela a rompu ses relations, refusent de quitter le pays, l’ambassade US pourra rencontrer des problèmes d’alimentation en énergie, avertit le président de l'Assemblée nationale constituante vénézuélienne.

    Les employés de l'ambassade des États-Unis à Caracas risquent de se voir privés d'alimentation en électricité et en gaz s'ils refusent de quitter le pays, a déclaré le président de l'Assemblée nationale constituante Diosdado Cabello.

    «Ils disent qu'ils ne partiront pas parce qu'ils ne reconnaissent pas le Président [Maduro]… Et si un jour ce secteur se voyait privé d'électricité, de gaz, au vu des problèmes que connaît actuellement le pays», a déclaré M.Cabello.

    Selon lui, s'il n‘y a pas de relations diplomatiques, il n'y a pas de privilèges non plus.

    L'opposant Juan Guaido, renvoyé mardi du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé mercredi «Président en exercice» du pays et a prêté serment. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim» et a déclaré qu'il utiliserait tous les outils économiques et diplomatiques pour «rétablir la démocratie au Venezuela».

    Nicolas Maduro a estimé que Washington avait essayé d'organiser un coup d'État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec ce pays, donnant 72 heures à ses diplomates pour quitter le territoire vénézuélien. M.Maduro a qualifié M.Guaido de Président non-constitutionnel.

    Dossier:
    Tentative de coup d'État au Venezuela (211)

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    Réforme des retraites: Delevoye déclare finalement 13 mandats et regrette une «erreur»
    Envoyé par erreur par la poste, un chat passe plus d’une semaine dans un colis
    Tags:
    diplomatie, Juan Guaido, Diosdado Cabello, Nicolas Maduro, Venezuela, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik