International
URL courte
12171
S'abonner

Arrêté à Tokyo il y a plus de deux mois et inculpé pour dissimulation de revenus sur cinq ans, Carlos Ghosn a démissionné dans la nuit de mercredi à jeudi de la présidence de Renault, a annoncé jeudi matin Bruno Le Maire.

Carlos Ghosn a démissionné dans la nuit de mercredi à jeudi de la présidence de Renault, a annoncé jeudi matin le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire.

«Carlos Ghosn vient de démissionner la nuit dernière» de la présidence du constructeur automobile français, a déclaré le ministre français de l'Économie et des Finances lors d'une interview à Bloomberg en marge du Forum économique mondial de Davos.

«Désormais il est temps de mettre en place une nouvelle gouvernance parce que le plus important aujourd'hui, c'est de préparer le futur de Renault et de l'alliance» avec Nissan, a ajouté Bruno Le Maire.    

«On passe à une nouvelle étape, c'est ça qui est important pour l'entreprise, pour les salariés du groupe, pour les territoires où il y a des usines qui tournent et où souvent ce sont des donneurs d'ordres important, à la fois pour l'entreprise Renault elle-même, les sous-traitants et la chaîne industrielle française», a réagi M. Griveaux sur Radio Classique.

Le tandem composé de Thierry Bolloré, adjoint et dauphin désigné, et de Jean-Dominique Senard, patron de Michelin, devrait prendre ses fonctions jeudi à la tête du constructeur automobile lors d'un conseil d'administration.

Ces déclarations interviennent à quelques heures d'un conseil d'administration du groupe au losange pour définir la succession de son PDG, incarcéré depuis deux mois au Japon pour des malversations financières présumée.

Lire aussi:

Ciblés par des projectiles, des policiers foncent en voiture sur des manifestants à New York – vidéo
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Jean-Marc Morandini: le parquet de Paris demande un procès pour corruption de mineur
Une foule agressive encercle des policiers procédant à une interpellation à Nantes et en blesse plusieurs
Tags:
démission, Carlos Ghosn, Tokyo, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook