Ecoutez Radio Sputnik
    Des chars américains Abrams arrivent en Lituanie, en février 2017

    L'armée américaine procède à la relève de ses unités blindées stationnées en Europe

    © AP Photo / Mindaugas Kulbis
    International
    URL courte
    9540

    L'armée américaine commence à effectuer une nouvelle rotation régulière de ses forces en Europe dans le cadre de l'opération Atlantic Resolve, indique une fiche d'information de l'US Army en Europe.

    3 .000 chars, camions, canons, conteneurs et abris de stockage sont en train d'être déchargés dans le port d'Anvers, en Belgique, pour équiper la brigade blindée, la 1st Armored Brigade Combat Team. Cette unité doit stationner dans les pays baltes, en Pologne, en Hongrie, en Roumanie et en Bulgarie, selon une fiche d'information de l'US Army en Europe.

    Il s'agit de déployer 3.500 soldats, 215 blindés chenillés et 1. 500 véhicules à roues qui viendront en Europe pour un séjour de neuf mois, d'après la même source.

    La Belgique doit aussi réceptionner des hélicoptères de la 1st Combat Aviation Brigade, indique la fiche.

    En 2017 déjà, les USA avaient déployé dans le cadre de l'opération Atlantic Resolve la 3e brigade blindée avec une centaine de chars M1A1 Abrams, des canons automoteurs lourds M109 Paladin et des véhicules de combat d'infanterie Bradley. Ensuite, cette unité avait été remplacée par la 2e brigade blindée ayant approximativement la même composition. Sur le papier tout semblait normal: des soldats arrivaient et d'autres repartaient. Sauf qu'ils n'ont pas emporté le matériel avec eux. À première vue, rien de criminel: après tout, pourquoi faire des allers-retours avec des chars vides? Sauf que l'équipage de ces chars pourrait se rendre sur place, si besoin, en l'espace de deux heures depuis la base de Ramstein en Allemagne.

    Moscou ne cesse de répéter qu'il s'agit d'une provocation et qu'il est dangereux de déstabiliser l'équilibre des forces sur le continent européen. Le renforcement de la présence militaire de l'Alliance atlantique en Europe est considéré à Moscou comme un signal négatif et dangereux.

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    Atlantic Resolve 2017, véhicules blindés, soldats, rotation, troupes américaines, présence militaire, Abrams M1, Anvers, pays baltes, Roumanie, Bulgarie, Moscou, Europe, Belgique, Hongrie, Pologne, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik