International
URL courte
8136184
S'abonner

Une Belge de 32 ans a fait l’objet de sévices de la part de six Tunisiens pendant deux mois en Italie, selon des médias italiens et belges. Les ravisseurs et tortionnaires présumés ont été arrêtés.

La police italienne a arrêté six ressortissants tunisiens suspectés d'avoir enlevé, séquestré et violé une Belge de 32 ans, rapportent des médias européens.

La jeune femme serait allée à la rencontre des hommes parce qu'elle voulait acheter de la drogue, dans la ville de Sanremo, en Ligurie (nord-ouest). Les individus l'ont alors piégée et séquestrée, selon La Stampa.

La femme aurait vécu un véritable calvaire pendant deux mois, attachée à un lit et contrainte à avoir des rapports sexuels non consentis, selon ses propres déclarations à la police. Les Tunisiens, qui ont vu en leur victime une source de revenus, ont laissé d'autres hommes la violer contre rémunération.

Les ravisseurs, qui ont fini par libérer leur victime, sont déjà connus de la police pour divers délits. Ils devront désormais répondre de plusieurs chefs d'inculpation, dont enlèvement, violences sexuelles en groupe, exploitation sexuelle et proxénétisme.

Lire aussi:

Le traitement anti-Covid de l’Institut Pasteur de Lille reçoit le feu vert pour les essais cliniques
Euro 2020: Qui est Christian Eriksen, le joueur ayant perdu connaissance lors du match Danemark – Finlande?
Joe Biden perd le nord lors du sommet du G7 – vidéo
«Les aspirines derrière»: le racisme antiblanc présent à la Marche des fiertés lyonnaise – vidéos
Tags:
prostitution, police, femmes, enlèvement, viol, Tunisie, Belgique, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook