Ecoutez Radio Sputnik
    Caméras de télévision (image d'illustration)

    La TV française pousse les enfants «à des conclusions qu'ils croient tirer eux-mêmes»

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    14428

    Le programme de France 4, où les enfants se voient inculquer l'idée que toute l'information en Russie est sévèrement contrôlée, est «un phénomène très inquiétant» qui prouve que les petits Français sont manipulés, a affirmé à Sputnik Sergueï Parinov, chef du service de presse de l'ambassade de Russie à Paris.

    La chaîne de télévision publique France 4 a lancé un programme visant à convaincre les enfants et adolescents que la Russie contrôlerait l'information grâce à «des usines à trolls», ce qui est en soit très alarmant, a déclaré lors d'un entretien avec Sputnik Sergueï Parinov, chef du service de presse de l'ambassade de Russie à Paris.

    «On a l'impression que nos partenaires, incapables de discuter avec nous dans le cadre de débats honnêtes ni de présenter des arguments logiques, commencent à se tourner vers les enfants. Malheureusement, c'est un phénomène très inquiétant […] Si l'on regarde attentivement la structure de l'émission, celle-ci ne tient pas la route ni du point de vue logique, ni du point de vue d'un adulte», a-t-il indiqué.

    Il a dit que ce n'était pas la première fois que France 4 se présentait sous un jour négatif.

    «Elle [la chaîne, ndlr] diffuse une émission intitulée 1 jour, 1 question qui répond chaque jour à une question d'enfant sous forme d'un court dessin animé. Elle a consacré entre autres plusieurs sujets au Président russe. L'information y est toujours présentée partialement et toujours sous le même jour», a ajouté Sergueï Parinov.

    Il a également mis en relief le caractère pernicieux de telles émissions destinées non pas à de jeunes téléspectateurs, mais à des enfants.

    «Les participants à l'émission ont entre 10 et 15 ans, l'âge où les enfants deviennent adolescents, où ils sont capables d'établir des chaînes logiques assez compliquées sans pour autant posséder l'élément critique de la pensée, la capacité à se poser la question de savoir si toutes les données pour résoudre le problème sont exposées, si d'autres réponses que celles qui sont proposées existent. Et c'est à cet âge-là qu'ils sont poussés à des conclusions bien définies qu'ils croient tirer eux-mêmes », a-t-il noté.

    La chaîne de télévision France 4 a lancé un programme ayant pour objectif de montrer aux petits Français que la Russie contrôlerait l'information et affirmant que «les usines à trolls» publieraient «des centaines de posts sur la politique russe pour n'en dire que du bien».

    En outre, l'un des participants au programme, un certain Alexandre, un adolescent de 15 ans qui a la triple citoyenneté française, moldave et ukrainienne, évoque la personnalité du Président du pays où «les opposants sont envoyés en prison» et affirme que «la Russie d'aujourd'hui n'est pas vraiment différente de la Russie d'après l'URSS».

    La rédactrice en chef de Sputnik et RT, Margarita Simonian, a commenté la diffusion de cette émission en évoquant Le Meilleur des mondes, le roman d'anticipation dystopique d'Aldous Huxley.

    Lire aussi:

    L’Iran déclare avoir envoyé un «message clair» aux USA en abattant leur drone
    L'Iran a abattu un drone espion américain près du détroit d’Ormuz
    Deux ministres français épinglés pour fake news en moins de 24 heures
    Tags:
    informations, désinformation, ambassade, adolescents, enfants, télévision, émissions, chaîne de télévision russe RT, Sputnik, Margarita Simonian, URSS, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik