Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Maduro sur Trump: «Il est passager aux États-Unis et il passera»

    © AFP 2018 Nicholas Kamm
    International
    URL courte
    10220

    Sur fond de tentative de coup d'État au Venezuela, le Président du pays Nicolas Maduro a traité Donald Trump de «passager aux États-Unis» en ajoutant que les États-Unis ne se réduisent pas à leur Président. Il a également noté que le Venezuela avait rompu ses liens diplomatiques avec le gouvernement Trump, mais pas avec les États-Unis.

    Le Président vénézuélien, Nicolas Maduro, a qualifié Donald Trump de «passager» temporaire aux États-Unis et a déclaré qu'il aimerait se rendre un jour aux États-Unis en vacances.

    «Les États-Unis, c'est bien plus que Donald Trump. Il est passager aux États-Unis et il passera», a déclaré M.Maduro lors d'une conférence de presse.

    Le Président vénézuélien a également noté que le pays d'Amérique latine avait rompu ses liens diplomatiques mais pas pour autant économiques avec les États-Unis.

    «J'ai rompu les relations politiques et diplomatiques avec le gouvernement de Donald Trump. Mais je n'ai pas rompu les relations avec les États-Unis. Nos relations avec les États-Unis se poursuivent et s'épanouiront comme jamais auparavant », a-t-il déclaré.

    Le Venezuela a l'intention de continuer les ventes de pétrole aux États-Unis, s'ils l'achètent.

    «S'ils nous achètent des pommes de terre, nous vendons des pommes de terre, s'ils achètent des oignons, nous vendons des oignons… S'ils achètent du pétrole, nous vendons du pétrole. Et si on n'achète pas de pommes de terre, de poulet, d'oignons, de pétrole, nous le vendrons à un autre endroit. C'est simple», a déclaré M.Maduro.

    Le Président vénézuélien a également indiqué qu'il aimait beaucoup les États-Unis et qu'il aimerait y passer des vacances un jour, en passant par Philadelphie, Boston, New York et Washington.

    «Je ne suis pas contre les États-Unis, je suis contre l'impérialisme… mais je suis un fan des États-Unis et j'adore les États-Unis», a-t-il déclaré.

    L'opposant Juan Guaido, congédié le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé mercredi «Président en exercice» du pays et a prêté serment pendant une manifestation à Caracas. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim».

    Nicolas Maduro a estimé que les États-Unis avaient essayé d'organiser un coup d'État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec ce pays, donnant 72 heures à ses diplomates pour quitter le territoire vénézuélien. M.Maduro a qualifié M.Guaido de Président non-constitutionnel.

    Lire aussi:

    «Allahu akbar»: le tout dernier cri du copilote lors du crash du Boeing de la Lion Air
    Le Kremlin réagit à la lettre de Bouteflika à Poutine
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    relations diplomatiques, vacances, pétrole, Donald Trump, Nicolas Maduro, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik