Ecoutez Radio Sputnik
    Rencontre entre Sergueï Lavrov et Khemais Jhinaoui

    Moscou appelle Tunis à soutenir le retour de la Syrie au sein de la Ligue arabe

    © Sputnik . Vitali Belooussov
    International
    URL courte
    3190

    Lors d'une conférence de presse à Tunis, le ministre russe des Affaires étrangères a rappelé à son homologue tunisien que la Russie souhaitait que son pays soutienne la Syrie lors du prochain sommet de la Ligue arabe.

    La Russie voudrait que la Tunisie soutienne la réintégration de la Syrie au sein de la Ligue des États arabes, a déclaré Sergueï Lavrov lors de sa visite officielle à Tunis.

    «Comme nous en avons discuté ces derniers jours en Algérie et au Maroc, nous voudrions que la Tunisie soutienne elle aussi le retour de la Syrie au sein de la famille arabe, au sein de la Ligue des États arabes. D'autant plus qu'en mars, c'est ici que se déroulera le nouveau sommet de la Ligue arabe», a déclaré le chef de la diplomatie russe lors d'une conférence de presse.

    À son tour, le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemais Jhinaoui a estimé que la participation de la Syrie à toutes les discussions au sein de la Ligue arabe était très importante.

    «Il ne fait aucun doute que la Syrie est un pays arabe et il est très important qu'elle soit présente dans la Ligue et participe à toutes les discussions», a indiqué le chef de la diplomatie tunisienne.

    Il a formulé le souhait que le prochain sommet de la Ligue arabe permette à la Syrie de rejoindre cette organisation.

    «Le 31 mars, l'Assemblée générale de la Ligue arabe qui se tiendra ici devrait probablement décider du retour de la Syrie au sein de la Ligue. Les chefs de cette organisation ont eux-mêmes suspendu la Syrie», a souligné le ministre tunisien.

    La Syrie a été suspendue de la Ligue des États arabe en novembre 2011 en raison des affrontements des forces gouvernementales avec l'opposition armée. Plusieurs pays arabes avaient alors rappelé leurs ambassadeurs en poste à Damas. Les autorités syriennes avaient ensuite annoncé qu'elles rejetaient la décision des chefs des diplomaties arabes et avaient qualifié leur suspension d'illégale. Pour rappel, la Syrie est l'un des pays fondateurs de la Ligue.

    Fin décembre, la chaîne libanaise Al Mayadeen avait fait savoir que l'Arabie saoudite, considérée comme le principal adversaire des autorités syriennes dans le monde arabe, avait déclaré qu'elle ne s'opposait pas au retour de Damas au sein de la Ligue. Des médias avaient ensuite rapporté, se référant à des sources diplomatiques syriennes, que Damas n'allait pas solliciter son retour au sein de cette organisation.

    Le 3 janvier, c'est l'Irak qui, à son tour, a soutenu le retour de la Syrie dans les rangs de l'organisation.

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    L'Iran sera-t-il frappé par les USA? «Vous le saurez bientôt», lance Trump
    La Russie se prépare-t-elle à une guerre? La réponse de Poutine
    Tags:
    Ligue arabe, Tunis, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik