Ecoutez Radio Sputnik
    John Bolton

    «5.000 soldats en Colombie»: les notes de John Bolton posent question

    © Sputnik . Alexey Vitvitsky
    International
    URL courte
    37482
    S'abonner

    Alors que le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump tenait un point presse pour annoncer les sanctions contre le Venezuela, une ligne griffonnée en haut de son bloc-notes a attiré l’attention des journalistes… L’inscription évoquait notamment des milliers de «soldats en Colombie».

    Quelques lignes griffonnées sur le bloc-notes du conseiller américain à la sécurité, John Bolton, ont attiré l'attention du public lors d'un point presse tenu lundi à la Maison-Blanche.

    En pleine crise au Venezuela, sur une feuille jaune que le responsable américain tient à la main on peut lire «5.000 soldats en Colombie». «Afghanistan bienvenu aux négociations», indique une autre ligne également visible sur les clichés pris dans la salle de presse.

    Interrogé durant ce point presse sur une éventuelle intervention militaire américaine au Venezuela, M.Bolton avait réaffirmé, comme l'avait fait Donald Trump la semaine dernière, que «toutes les options» étaient sur la table.

    Interrogé sur le contenu de ces notes, le ministre colombien des Affaires étrangères, Carlos Holmes Trujillo, a déclaré lundi soir que Bogota ne savait pas pourquoi John Bolton, avait mentionné son pays.

    Carlos Holmes Trujillo a déclaré que son pays restait fidèle à la position qu'il s'était fixée aux côté des pays membres du Groupe de Lima, affirmant qu'il «continuerait d'agir politiquement et diplomatiquement pour créer les conditions d'un processus électoral permettant de rétablir l'ordre démocratique et institutionnel» au Venezuela.

    Le Trésor américain a annoncé lundi de nouvelles sanctions qui interdisent à PDVSA de faire du commerce avec des entités américaines et gèlent ses avoirs à l'étranger. Ce geste est censé, selon Washington, faire pression sur Nicolas Maduro.

    Le Président Nicolas Maduro a interprété les restrictions américaines comme une tentative de saisir la filiale états-unienne du raffineur.

    Tags:
    soldats, John Bolton, États-Unis, Colombie, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik