Ecoutez Radio Sputnik
    Google

    Google en panne: les services du géant ont subi des problèmes mondiaux de connexion

    © AP Photo / Keystone, Walter Bier, file
    International
    URL courte
    2112
    S'abonner

    De nombreux utilisateurs de différents régions du monde ont signalé des pannes de la messagerie de Google Gmail ce mardi 29 janvier. Ils se sont surtout plaints de problèmes de connexion. Google a informé avoir réglé le problème.

    La messagerie de Google a subi ce mardi 29 janvier une panne géante, relate le site Downdetector. Des signalements sur des dysfonctionnements de Gmail ont été reçus d'utilisateurs à travers le monde.

    «Gmail est down? Je reçois cette erreur lorsque je me connecte!»

    Selon le site, le pic de difficultés liées à l'accès au site et à l'application a eu lieu vers 13 heures (heure de Paris), quand le site a indiqué la réception de 875 rapports d'utilisateurs qui ont signalé le problème. Apparemment, c'était une page «Erreur 404» qui s'affichait et empêchait d'accéder à la messagerie.

    Les internautes ont également indiqué des problèmes sur d'autres services de Google, dont Google+, Google Agenda et Google Drive.

    Selon les informations du géant américain, 42% des utilisateurs ont éprouvé des problèmes d'authentification, 32% ont eu des problèmes liés à la réception de messages et 25% des internautes ont signalé avoir des problèmes de chargement du site.

    Actuellement, la situation a été réglée par les experts a indiqué à Sputnik le service de presse de Google.

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Tags:
    Internet, connection, panne, internautes, Gmail, Google
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik