International
URL courte
8126
S'abonner

La chaîne de télévision Ikhbariya a annoncé que cinq enfants et trois femmes avaient perdu la vie mercredi dans un nouveau bombardement de la coalition internationale dans la province syrienne de Deir ez-Zor.

Cinq enfants ainsi que trois femmes sont morts mercredi 30 janvier, des suites d'une frappe de la coalition internationale effectuée dans un village situé dans la province de Deir ez-Zor, relate la chaîne de télévision d'État Ikhbariya, se référant aux propos d'un correspondant sur place.

«Cinq enfants et trois femmes sont morts après la nouvelle frappe aérienne de la coalition internationale dans le village de Bagouz, au sud-est de la province de Deir-ez-Zor», a annoncé le média. 

Les avions de la coalition internationale, image d'illustration
© REUTERS / USAF/Staff Sgt. Shawn Nickel/handout via Reuters
Les médias syriens font presque quotidiennement état de civils tués ou blessés dans les frappes de la coalition internationale dans le gouvernorat de Deir ez-Zor. Ils signalent également que la coalition sous commandement américain a utilisé à plusieurs reprises du phosphore blanc dans ses bombardements.

Les autorités syriennes ont appelé les Nations unies à prendre des mesures appropriées contre les responsables et à faire cesser la présence illégale de la coalition en Syrie.

Lire aussi:

Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Licenciement en cas de non-vaccination? La droite dénonce «une volonté de revanche sur le dos des salariés»
Plus besoin d’autorisation parentale pour vacciner les ados de 16 ans: «Le gouvernement ouvre une boîte de Pandore»
Tags:
morts, coalition, frappe aérienne, Deir ez-Zor, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook