Ecoutez Radio Sputnik
    Brexit

    Le ministre du Brexit envisage sérieusement une sortie de l’UE sans accord

    © AFP 2018 JUSTIN TALLIS
    International
    URL courte
    8202

    Selon le ministre britannique chargé du Brexit, la dynamique a changé à Londres et donne à Theresa May un mandat univoque pour reprendre la négociation à Bruxelles. Faute d’entente, le départ pourrait s’effectuer sans accord.

    Le 29 janvier, la Chambre des communes a voté sept amendements visant à compléter une proposition du gouvernement concernant l'accord avec Bruxelles sur le retrait du pays de l'UE.

    «Nous partirons le 29 mars sans accord, à moins de parvenir à un compromis», a déclaré le ministre britannique chargé du Brexit, Stephen Barclay. «La dynamique a bien changé la nuit dernière et donne au Premier ministre un mandat clair pour retourner à Bruxelles», a déclaré Barclay à la radio BBC.

    Interrogé par Reuters, il a déclaré: «il existe un certain nombre d'options, des problèmes de délais, de clauses de sortie, de technologies et ce sera l'essence de la négociation avec l'UE dans les prochains jours».

    Le 29 janvier au soir, le Parlement britannique a ajouté deux amendements à une proposition du gouvernement concernant l'accord avec Bruxelles. L'un d'eux prévoit de modifier le texte de l'accord et, par conséquent, de reprendre les négociations avec Bruxelles.

    Les consultations de la Première ministre britannique, Theresa May, avec les législateurs sur la reprise des négociations avec l'UE vont commencer le 30 janvier.

    Plus tôt en janvier, la Chambre des communes du Royaume-Uni avait rejeté le plan relatif au Brexit présenté par Theresa May, après des mois de négociations avec l'Union européenne. Cela a accru les chances du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne sans accord. Par la suite, des dizaines de chefs d'entreprise ont appelé à soutenir l'idée d'organiser un autre référendum sur le Brexit.

    Mme May a déjà rejeté les appels en faveur d'un deuxième référendum, soulignant que le Royaume-Uni ne devrait pas reporter son retrait de l'Union européenne. Le pays devrait quitter l'UE le 29 mars 2019.

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Impact des Gilets jaunes sur l'économie: l'Insee conteste les chiffres du gouvernement
    Policier filmé en train de ranger des maillots du PSG: davantage de détails surgissent
    Tags:
    accord, Brexit, Union européenne (UE), Stephen Barclay, Theresa May, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik