International
URL courte
13142
S'abonner

Des diplomates canadiens à La Havane ont présenté des symptômes inhabituels ce qui a causé une réduction du nombre des membres du personnel canadien en poste sur l’île à huit, selon la presse locale.

Après qu'un 14e diplomate canadien qui travaille dans l'ambassade à Cuba a présenté de mystérieux symptômes, Ottawa a pris la décision de rapatrier une partie de son personnel. Ce choix a été largement critiqué par La Havane qui estime qu'il pourrait avoir un impact sur les relations entre les deux pays, selon la presse canadienne. Le nombre de diplomates canadiens à Cuba est passé de 16 à 8 personnes.

Les symptômes, qui ne peuvent pas encore être attribués à aucune maladie, incluent des problèmes de sommeil, des maux de tête et des pertes d'équilibre, ainsi que des problèmes visuels, relate l'AFP.

«Le nombre d'employés, de conjoints et de personnes canadiens à charge touchés passe ainsi à 14. Toutes les personnes touchées continueront de recevoir les soins médicaux nécessaires», a indiqué Ottawa.

Le gouvernement canadien a récemment mené des examens médicaux auprès de son personnel diplomatique en poste à La Havane et les résultats ont confirmé «qu'un employé supplémentaire présente des symptômes similaires à ceux des employés affectés précédemment», a fait savoir le ministère canadien des Affaires étrangères dans un communiqué, cité par l'AFP.

Des symptômes pareils ont touché des diplomates canadiens et certains de leurs proches depuis 2017. Selon la presse canadienne, les autorités des deux pays coopèrent en tentant de déterminer ce qui pourrait causer ces symptômes répétitifs.

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Tags:
diplomates, ambassade, maladies, Cuba, La Havane, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook