Ecoutez Radio Sputnik
    Aéroport de Brisbane

    Un aéroport australien évacué du fait d'informations sur «un homme armé de couteaux»

    CC BY 2.0 / Tony Hisgett / Brisbane Airport
    International
    URL courte
    404
    S'abonner

    L'aéroport australien de Brisbane a été évacué à cause d’informations sur «un homme armé de couteaux» qui aurait menacé de faire exploser une bombe, d'après des médias. La police du Queensland a annoncé avoir placé un homme en garde à vue.

    La police de Brisbane a réagi samedi à une «situation d'urgence» à l'aéroport international de cette ville australienne, un homme a été placé en garde à vue et sera rapidement interrogé, a déclaré la police du Queensland.

    ​​La circulation des trains à destination de l'aéroport a été suspendue et l'aéroport a été évacué et bouclé par la police. 

    L'administration de l'aéroport de Brisbane a confirmé l'information sur l'opération lancée par la police pour des raisons de sécurité.

    ​Selon des médias, il y aurait eu des informations sur «un homme armé» d'un ou de plusieurs couteaux qui aurait menacé de faire exploser une bombe. L'homme serait entré à l'aéroport avec une caisse métallique dont sortaient des fils, la police aurait ouvert le feu, indique le journal australien The Courier Mail.

    La police a appelé à éviter les environs de l'aéroport avant de préciser que les forces de l'ordre fouillaient le terminal international après la mise en garde à vue d'un homme qui serait prochainement interrogé.

    Des internautes affirment sur Twitter que des ambulances sont arrivées sur place. Toutefois, la police a précisé que personne n'avait été blessé. 

    Les représentants de la police sont toujours dans l'enceinte du terminal international.

    D'après un tweet de la police du Queensland, «rien n'indique que l'incident à l'aéroport international est lié au terrorisme, il s'agit d'une situation liée à la violence domestique».

    Tags:
    garde à vue, arme blanche, bombe, police, évacuation, Queensland, Brisbane, Australie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik