International
URL courte
Traité FNI (137)
37349
S'abonner

Peu après que la Russie a annoncé qu'elle suspendrait la mise en œuvre de ses engagements dans le cadre du Traité FNI, un représentant du département d'État a annnoncé à Sputnik que les USA se réservaient le droit de revenir sur leur intention de se retirer du Traité FNI «si la Russie revient au respect total et vérifiable» de l'accord.

Tandis que le Président Donald Trump a annoncé le vendredi 1er février avoir lancé la procédure de retrait des Etats-Unis du Traité FNI, Washington précise aujourd'hui se réserver le droit de revenir sur son intention de quitter l'accord, a-t-on appris d'une source auprès du département d'État.

«Les États-Unis se réservent le droit de révoquer leur notification de retrait du traité avant la fin de la période de six mois», a affirmé à Sputnik un représentant de l'établissement. «Nous serions prêts à examiner cette question si la Russie revenait au respect total et vérifiable [du traité, ndlr]».

Pour autant, «si l'attitude de la Russie n'évoluait pas», la décision états-unienne de quitter l'accord «resterait en vigueur»», a-t-il ajouté.

Par la suite, le ministère russe des Affaires étrangères a affirmé avoir reçu une note du département d'État l'informant de la suspension des obligations des États-Unis dans le cadre de l'accord, ajoutant que la Russie était ouverte au dialogue en la matière si Washington corrigeait sa ligne destructrice et reprenait ses obligations.

Les actions états-uniennes auront de graves conséquences pour la sécurité internationale, en Europe en premier lieu, et la responsabilité en pèsera sur Washington, a souligné la diplomatie russe.

Vendredi, les États-Unis avaient annoncé qu'ils cesseraient dès ce samedi de respecter le traité sur les FNI et se retireraient officiellement de ce pacte dans six mois, sauf si Moscou cessait de violer l'accord.

En réponse au retrait unilatéral des États-Unis, la Russie a suspendu elle aussi sa participation au traité, annoncé samedi le Président russe. Parallèlement, Vladimir Poutine a donné son feu vert à la création d'une fusée hypersonique terrestre de moyenne portée.

Dossier:
Traité FNI (137)

Lire aussi:

Quand Griveaux expliquait à Fillon comment être un candidat exemplaire - vidéo
«Le pire scénario»: le Kremlin répond à la menace d’Ankara d'entamer une opération militaire à Idlib
Mécontent des négociations avec Moscou, Erdogan se dit prêt à lancer une opération militaire à Idlib
Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Tags:
décision, retrait, annulation, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook