International
URL courte
361
S'abonner

Durant sa campagne présidentielle de 2016, Donald Trump se serait adressé à la Deutsche Bank afin d’obtenir un financement pour son complexe de golfe en Écosse, rapporte The New York Times. Néanmoins, il se serait heurté au refus cette banque qui lui prête de l’argent depuis 1998.

Au début de l'année 2016, en pleine campagne présidentielle, Donald Trump aurait demandé un crédit à la Deutsche Bank qui aurait rejeté sa demande, informe The New York Times en se référant à des sources proches du dossier.

Selon le média, le candidat à la présidentielle américaine qui se qualifie du «roi de la dette» aurait eu besoin de ce prêt afin de financer la rénovation de son complexe de golfe Turnberry en Écosse.

Néanmoins, la banque allemande aurait jugé ce crédit trop «risqué» en estimant qu'il pourrait endommager sa réputation à cause des déclarations de la campagne de Donald Trump.

Amanda Miller, porte-parole de The Trump Organisation, a démenti que la société appartenant à la famille Trump avait besoin de financement extérieur pour Turnberry.

«Cette histoire est absolument fausse […] Nous avons acheté Turnberry sans aucun financement et nous avons investi des dizaines de millions de dollars de notre propre argent à sa rénovation qui a débuté en 2014», a-t-elle précisé.

Troy Gravitt, porte-parole de la Deutsche Bank, a refusé de commenter ces allégations.

D'après The New York Times, c'est en 1998 que la banque allemande a prêté de l'argent à Donald Trump pour la première fois. Il s'agissait d'un crédit de 125 millions de dollars destiné aux rénovations du Trump Building à New York.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Une mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
Tags:
crédit, Présidentielle américaine 2016, Deutsche Bank, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook