Ecoutez Radio Sputnik
    Le missile 9M729 exposé aux attachés militaires, archives

    FNI: au Bundestag, on propose à la Russie de déployer ses missiles au-delà de l’Oural

    © Sputnik . Vladimir Astapkovitch
    International
    URL courte
    31778

    Un sénateur russe a réagi à la proposition faite à la Russie par deux membres du Bundestag de déployer ses nouveaux missiles au-delà de l’Oural. «Équation inégale», tel a été son verdict.

    Deux membres du Bundestag ont suggéré à la Russie de déployer ses nouveaux missiles de type 9M729 au-delà de l’Oural, considérant qu’une telle solution pourrait sauver le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), écrit Frankfurter Allgemeine.

    Comme l’indique le quotidien, Roderich Kiesewetter, de la CDU, et Rolf Mützenich, du SPD, considèrent que le déploiement des nouveaux armements russes au-delà de l’Oural fera sortir l’Europe de la zone couverte par les missiles 9M729, ce qui protégerait, d’après eux, le Vieux continent contre une nouvelle course aux armements.

    Le député du SPD a en outre précisé que la Russie était préoccupée par le fait que le bouclier antimissile de l’Otan devient de plus en plus dense.

    Par ailleurs, les deux hommes politiques allemands estiment que les États-Unis  auraient pu en contrepartie permettre à la Russie d’inspecter les missiles intercepteurs en Roumanie.

    «Équation inégale»

    Le sénateur russe Alexeï Pouchkov n’a pas tardé à commenter la proposition des deux députés allemands ainsi que la déclaration du chef de la diplomatie polonaise Jacek Czaputowicz au sujet de l’installation de missiles nucléaires américains en Pologne faite dans une interview à Spiegel et que son propre ministère a par la suite démentie.

    «En RFA, on appelle à déployer ces missiles au-delà de l’Oural et le ministre polonais de Affaires étrangères appelle les États-Unis à déployer des missiles nucléaires en Pologne – plus proche des frontière avec la Russie. C’est une telle équation inégale qu’on nous propose dans les pays de l’Otan. Bien évidemment à des fins pacifiques et sans penser à menacer la Russie», a indiqué le sénateur sur son compte Twitter.

    FNI

    Samedi, le Président russe a déclaré que la Russie donnait une réponse symétrique à la décision des États-Unis de sortir du Traité FNI signé en 1987 par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. D’après Vladimir Poutine, Moscou n’envisageait pas de prendre part à une coûteuse course aux armements. Il a en outre précisé que toutes les propositions en matière de désarmement restaient sur la table des négociations et que les portes restaient ouvertes.

    Le ministère russe de la Défense a pour sa part indiqué que Washington avait pris la décision de se retirer du traité quelques années avant de l’annoncer et avant de formuler des allégations infondées à l’encontre de Moscou.

    Lire aussi:

    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Tags:
    proposition, réaction, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), 9M729 (missile), OTAN, Bundestag, Parti social-démocrate allemand (SPD), Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, Alexeï Pouchkov, Oural, États-Unis, Roumanie, Pologne, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik