International
URL courte
847
S'abonner

Le Premier ministre québécois, François Legault, a refusé d'organiser une journée consacrée à la lutte contre l'islamophobie. Legault a souligné qu'il n'y avait pas de problème d'islamophobie au Québec et qu’il n’était donc pas nécessaire d'organiser un tel évènement. Les internautes n’ont pas tardé à réagir.

À l'occasion du deuxième anniversaire de l'attaque survenue le 29 janvier 2017 au Centre culturel islamique de Québec, qui a coûté la vie à six personnes, la vice-première ministre québécoise Geneviève Guilbault a proposé d'instaurer une journée consacrée à la lutte contre l'islamophobie. Cette initiative n'a toutefois pas trouvé preneur auprès du Premier ministre François Legault, qui l'a rejetée catégoriquement. Selon lui, il n'y a pas d'islamophobie au Québec.

Le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC) a critiqué le Premier ministre pour son attitude et lui a reproché «une insulte absolue à l'égard des familles des victimes» tuées lors de l'attaque.

«Le Premier ministre Legault est certes en décalage avec l'islamophobie sur le terrain au Québec», a fustigé le chef du CNMC, Ihsan Gardee, tout en soulignant que M.Legault devrait s'excuser pour ses paroles et reconnaître qu'il existe bel et bien une islamophobie au Québec.

Les propos de Legault ont également provoqué des réactions mitigées sur les réseaux sociaux. Certains ont apporté leur soutien au Premier ministre.

D'autres ont au contraire donné droit à M.Gardee:

Par la suite, le cabinet de M.Legault a tenu à détailler les propos de ce dernier: «M.Legault voulait dire qu'il n'y avait pas de courant islamophobe au Québec. Il existe de l'islamophobie, de la xénophobie, du racisme, de la haine, mais pas de courant islamophobe».

Lire aussi:

Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Tags:
islam, islamisme, islamophobie, Québec, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook