Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron et Alexandre Benalla, archives

    Révélations sur Benalla: Mediapart rapporte une tentative de perquisition dans ses locaux

    © AP Photo / Ludovic Marin
    International
    URL courte
    Affaire Benalla (191)
    32348

    Deux procureurs accompagnés de policiers se sont présentés ce lundi en fin de matinée dans les locaux de Mediapart pour les perquisitionner et ce quelques jours après la publication d’enregistrements d’une conversation attribuée à Benalla et Crase. Le média indique avoir «refusé» cette procédure qu’il dit pouvoir «atteindre le secret des sources».

    Moins d’une semaine après que Mediapart a révélé des extraits d’une conversation qu’il présente comme ayant eu lieu entre l’ancien chargé de mission à l’Élysée, Alexandre Benalla, et l’ancien gendarme Vincent Crase, ce média d’investigation en ligne a rapporté sur son compte Twitter une tentative de perquisition de ses locaux entreprise ce lundi.

    Comme le précise le média qui promet de livrer plus de détails dans des publications à venir, deux procureurs, accompagnés de trois policiers, ont voulu perquisitionner ce matin, à 11h10, ses locaux et ce dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet «pour (notamment) atteinte à la vie privée de M.Benalla suite à nos révélations de la semaine dernière».

    Toujours sur son compte Twitter, Mediapart qualifie cette tentative de perquisition d’acte «inédit» et «particulièrement grave» et indique l’avoir refusée, cette enquête étant susceptible d'atteindre le secret des sources du journal.

    ​Se référant à une source proche du dossier, le site Franceinfo indique que le procureur n'exclut pas de revenir avec un mandat du juge des libertés et de la détention.

    Pour rappel, le site Mediapart avait publié jeudi dernier des enregistrements d’une conversation entre Alexandre Benalla et Vincent Crase, l'ancien gendarme employé au siège de La République en marche, accusé lui aussi d'avoir frappé des manifestants le 1er mai 2018 à Paris. Dans les échanges divulgués par le média, M.Benalla évoque le soutien que le patron – Emmanuel Macron – lui aurait manifesté.

    Dossier:
    Affaire Benalla (191)

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Des policiers ont gazé et frappé un Gilet jaune qui porterait des appareils pour raisons de santé (vidéo)
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    Tags:
    perquisition, enregistrement, conversation, Franceinfo, Mediapart, Vincent Crase, Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik