Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau belge

    La Belgique fixe ses conditions pour rétablir des «relations normales» avec Damas

    © AP Photo / Geert Vanden Wijngaert
    International
    URL courte
    11024

    Le temps de rétablir des «relations normales» avec Damas n’est pas encore venu, estime Didier Reynders, le ministre belge des Affaires étrangères. Selon lui, il faut en premier lieu trouver une solution politique à la crise syrienne.

    Une solution politique à la crise syrienne doit être trouvée afin que des «relations normales» puissent être rétablies avec Damas, a déclaré lundi le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders avant une réunion ministérielle entre l'UE et la Ligue des États arabes.

    Il a également commenté un possible retour de la Syrie dans la Ligue arabe. Selon lui, il s'agit d'une affaire interne de cette organisation internationale.

    Le chef de la diplomatie belge a indiqué que la situation en Syrie et au Yémen pourrait être parmi les principaux sujets abordés lors de la réunion de ce lundi.

    Le ministre turc des Affaires étrangères a annoncé le 3 février que le comité constitutionnel syrien serait formé «dans les prochains jours». Cet organe qui sera chargé d'élaborer la nouvelle constitution syrienne doit inclure les représentants de l'actuel gouvernement syrien, de l'opposition et de la société civile.

    Lire aussi:

    «Allahu akbar»: le tout dernier cri du copilote lors du crash du Boeing de la Lion Air
    Le Kremlin réagit à la lettre de Bouteflika à Poutine
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    crise syrienne, relations, Constitution, Ligue arabe, Didier Reynders, Bruxelles, Yémen, Syrie, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik