International
URL courte
0 50
S'abonner

Le ministère tunisien de l’Intérieur a justifié sa décision de fermer une école coranique à Regueb. Le directeur a été arrêté pour maltraitance envers ses élèves. Les élèves concernés sont désormais hébergés dans des centres pour enfants et pris en charge psychologique.

Suite à la fermeture d'une école coranique à Regueb, le ministère tunisien de l'Intérieur a fait part dans un communiqué des dérives qu'il avait pu constater dans l'organisation de cet établissement scolaire, rapporte le site Tunisie Numérique.

Selon le ministère, les élèves, 69 au total, vivaient ensemble avec des adultes dans «une mixité et une promiscuité totale», le tout dans «des conditions insalubres».

«Certains des enfants auraient subi des sévices sexuels et tous les enfants ont été exploités à outrance, par le maître des lieux, dans des travaux d'agriculture et de bâtiment», poursuit le site.

Le directeur de l'établissement a déjà été interpellé, assure le ministère, ainsi qu'une femme mariée à cet individu «de manière contraire à la loi».

Toujours d'après le ministère, les élèves ont été confiés à un centre d'hébergement où ils bénéficient désormais de soins et d'une prise en charge psychologique.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Les zones de Paris où le port du masque sera obligatoire à partir de lundi prochain
Tags:
terrorisme, école, Regueb, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook