Ecoutez Radio Sputnik
    Boeing RC-135V

    Deux avions de reconnaissance US repérés près de bases russes en Syrie

    CC0
    International
    URL courte
    7237

    Des avions espions américains ont de nouveau été détectés aux abords de la côte syrienne, près de l’emplacement de bases russes, selon les informations relayées sur le compte Twitter du service qui surveille les vols des avions militaires.

    Deux avions de reconnaissance américains, un Boeing RC-135V et un Boeing RC-135U, ont volé le long de la côte syrienne simultanément et le même jour, selon le compte Twitter PlaneRadar, un site internet de surveillance des vols d'avions militaires.

    D'après le service d'aviation, les deux avions, ayant décollé de la base navale de Souda Bay, en Crète, ont survolé pendant une demi-heure la côte syrienne. Leur trajectoire couvrait les eaux internationales de la Méditerranée orientale à une distance de 50 à 60 kilomètres des bases russes.

    Ces vols ont été effectués à près de 10.000 mètres d'altitude.

    Les avions de ce type sont conçus pour déterminer à partir de longues distances les modes de fonctionnement des forces et des installations de défense aérienne ennemies, découvrir les coordonnées des systèmes de missiles antiaériens et les stations radar déployés, ainsi qu'intercepter des informations provenant des lignes de communication des États-majors et évaluer les capacités des troupes.

    Ce cas n'est pas isolé. Au début du mois de janvier, un avion espion américain P-8A Poseidon a été détecté aux abords de la côte syrienne, près de l'emplacement de la base russe de Hmeimim et de la station de maintenance technique des navires russes à Tartous.

    Lire aussi:

    La septuagénaire blessée ce samedi à Nice «est dans le coma», selon son avocat
    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Un mouvement de panique à Disneyland Paris ce samedi soir en vidéo
    Tags:
    vol de reconnaissance, Boeing RC-135V, Boeing RC-135U, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik