International
URL courte
11282
S'abonner

Malgré les récentes déclarations de Benyamin Netanyahou, le Hezbollah ne croit pas qu'Israël puisse lancer une opération militaire préventive contre le Liban, a déclaré à la télévision libanaise le cheikh Naim Qassem, secrétaire général adjoint du mouvement.

Dans une interview accordée dimanche à la télévision libanaise et citée par Press TV, le cheikh Naim Qassem a commenté les récentes déclarations du Premier ministre israélien concernant une possible guerre entre Israël et le Liban.

«Je ne pense pas qu'Israël soit prêt à déclencher un conflit avec le Liban maintenant parce que la situation est compliquée et qu'Israël n'a pas intérêt à mener une guerre», a-t-il déclaré.

Toutefois, il a mis Israël en garde contre des tentatives pour attaquer le Liban.

«Mais s'il veut lancer une guerre, nous sommes prêts», a-t-il ajouté.

M.Qassem a également répondu à Benyamin Netanyahou qui avait accusé Hezbollah et l'Iran de contrôler le nouvel gouvernement libanais.

«Ces allégations sont insignifiantes. Le Hezbollah fait partie intégrante du gouvernement du Liban», a-t-il indiqué avant de préciser que seuls trois ministres du gouvernement étaient membres du Hezbollah.

Rappelons que dimanche le Premier ministre israélien a souligné que son pays, après avoir détruit des tunnels creusés, selon lui, par le Hezbollah à la frontière entre le Liban et Israël, était prêt riposter à «toute agression lancée du Liban, ou de la Syrie ou même de l'Iran». Il a précisé qu'Israël était déterminé à «prévenir cette agression» et ainsi protéger non seulement Israël, mais ses voisins et la paix dans le monde.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Coronavirus: un premier cas confirmé en Algérie, un citoyen italien
Tags:
guerre, Hezbollah, Benjamin Netanyahu, Naim Qassem, Liban, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook