International
URL courte
552034
S'abonner

Après la publication dans Le Point des propos d’Emmanuel Macron visant Sputnik, la diplomatie russe a adressé une note officielle à la représentation diplomatique de France à Moscou lui demandant de préciser si ces propos étaient exactement ceux du Président et s’ils devaient être considérés comme la position officielle de Paris.

Le ministère russe des Affaires étrangères a envoyé une note à l’ambassade de France à Moscou après la diffusion d’informations sur les accusations d’Emmanuel Macron à l’égard de Sputnik et de la chaîne RT, a annoncé Maria Zakharova. La diplomatie russe souhaite savoir ce qu’a exactement dit le Président français.

À en croire une publication parue dans le magazine Le Point, le chef de l’État français avait déclaré devant des journalistes qu’Éric Drouet, un des leaders du mouvement des Gilets jaunes, était un «produit médiatique, un produit des réseaux sociaux». Dans son article, l’hebdomadaire indique en outre que d’après M.Macron les «Gilets jaunes radicalisés ont été "conseillés" par l’étranger» et que leur activité est soutenue par des gens qui «achètent des comptes, qui trollent». Parmi ces derniers, il a notamment cité Sputnik et RT.

Comme le souligne la porte-parole de la diplomatie russe, M.Macron s’est permis des déclarations assez «particulières» aussi bien concernant des médias russes que des événements de la politique intérieure française.

Mme Zakharova souligne qu’à première vue cette publication n’est pas fausse.

«La publication est vraie. Mais pour nous assurer que le Président français a tenu ces propos et qu’il a été cité avec exactitude, le ministère russe des Affaires étrangères a adressé à l’ambassade de France à Moscou une note diplomatique officielle priant d’éclaircir la position officielle de Paris sur la question: ces déclarations ont-elles été faites? À quoi étaient-elles liées? Cette publication comprenant les citations des propos du Président français doit-elle considérée comme la position officielle de l’État?», a encore expliqué la diplomate.

Plus tôt, la rédactrice en chef de Sputnik et RT, Margarita Simonian avait souligné en s’adressant à Emmanuel Macron que ces médias n’achetaient aucun compte sur les réseaux sociaux et avait fait remarquer que les Gilets jaunes aimaient vraiment les médias qu’elle dirigeait.

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Tags:
gilets jaunes, explications, Le Point, chaîne de télévision russe RT, ministère russe des Affaires étrangères, Sputnik, Maria Zakharova, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook