Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie

    Syrie: les Casques blancs placeraient des caméras dans des hôpitaux pour des provocations

    © Sputnik . Ekaterina Yanson
    International
    URL courte
    19451

    Les Casques blancs ont installé des caméras dans des hôpitaux pour y mettre en scène de nouvelles provocations, a déclaré à Sputnik Ahmad Kazem, chef du Réseau syrien des droits de l'Homme.

    Des préparatifs au tournage de nouvelles provocations chimiques seraient en cours dans la zone de Khan Cheikhoun, en Syrie, a fait savoir à Sputnik Ahmad Kazem, chef du Réseau syrien des droits de l'Homme.

    Des terroristes du Front al-Nosra*, à l'aide de Casques blancs, auraient transporté des bonbonnes de chlore de Jisr al-Choghour à Khan Cheikhoun, dans le sud du gouvernorat d'Idlib, selon Ahmad Kazem.

    «D'après nos informations depuis le terrain, il y a environ 10 jours, des bonbonnes de chlore ont été transportées de Jisr al-Choghour à Khan Cheikhoun, dans le sud du gouvernorat d'Idlib. Le transport a été effectué sous la coordination et l'interaction des Casques blancs et du Front al-Nosra*», a fait savoir Ahmad Kazem.

    Et de poursuivre que des bonbonnes avec la substance toxique avaient été transportées dans deux ambulances.

    «Selon certaines informations, il est envisagé d'avoir recours à ces bonbonnes contre des civils dans cette région où autre part. Nous disposons d'informations selon lesquelles les membres des Casques blancs ont installé de l'équipement photo et vidéo dans des hôpitaux afin de filmer dans le futur des civils blessés dans une provocation», a rajouté Ahmad Kazem.

    Dans une déclaration diffusée mardi sur les réseaux sociaux en lien avec la découverte d'agents chimiques à Idlib, le Réseau syrien des droits de l'Homme a exigé de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques la formation d'une commission et d'obtenir par tous les moyens des informations sur le transport du chlore de Jisr al-Choghour avant que les agents chimiques ne soient utilisés contre des civils.

    La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a déclaré le 31 janvier que Moscou était préoccupé par le fait que les terroristes poursuivaient leurs tentatives de mettre en scène un recours aux armes chimiques contre les Syriens.

    Les Casques blancs se sont fait connaître après la publication de vidéos dans lesquelles leurs militants sauvent des civils ensevelis sous des décombres en Syrie. Cependant, on trouve également des vidéos montrant des membres de cette même organisation en train de tourner des images mises en scène. Le ministère russe des Affaires étrangères a estimé que les activités des Casques blancs faisaient partie de la campagne visant à discréditer les autorités et militaires syriens.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    provocation, Casques blancs syriens, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik