Ecoutez Radio Sputnik
    Mike Pompeo

    Pompeo explique pourquoi Trump empêchera Moscou de devenir l’acteur clé au Moyen-Orient

    © AFP 2019 SAUL LOEB
    International
    URL courte
    26393

    Les États-Unis ne permettront pas à la Russie de devenir le principal acteur extérieur au Moyen-Orient, a déclaré Mike Pompeo dans un entretien accordé à la chaîne Fox Business Network. La situation ne changera pas tant que Donald Trump restera au pouvoir.

    Aussi longtemps que Donald Trump sera Président, Moscou ne pourra pas être le principal acteur extérieur au Moyen-Orient, a indiqué le secrétaire d'État américain dans une interview à Fox Business Network, répondant à la question de savoir s'il était préoccupé par les liens de plus en plus étroits dans le domaine pétrolier entre la partie russe et les partenaires des États-Unis, comme l'Arabie saoudite.

    «Vladimir Poutine aurait voulu ça, mais cela n'arrivera pas tant que Donald Trump [restera au pouvoir, ndlr]», a souligné Mike Pompeo.

    Il a ajouté que le «partenariat» que les États-Unis avaient «établi au Moyen-Orient est fort et solide» et qu'«en réalité, on nous a critiqués pour cela dans certains cas».

    «Mais ces relations, nos relations avec l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le travail que nous effectuons avec l'Égypte, la Jordanie, Israël, tous ces pays sont des bastions qui assurent la sécurité des Américains face aux menaces provenant du Moyen-Orient», a indiqué le secrétaire d'État américain.

    En outre, selon lui, les pays du Moyen-Orient «savent que les États-Unis sont une force importante pour le bien-être de la région, et cela continuera».

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    relations diplomatiques, Mike Pompeo, Donald Trump, Vladimir Poutine, Proche-Orient, Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik