Ecoutez Radio Sputnik
    Des missiles soviétiques détruits suite à l'adoption du traité nucléaire FNI

    Traité nucléaire FNI: la Russie adresse une note aux États-Unis

    © Sputnik . Vladimir Rodionov
    International
    URL courte
    Traité FNI (131)
    3343

    Dans une note adressée à l’ambassade des États-Unis, le ministère russe des Affaires étrangères a «catégoriquement» rejeté les accusations américaines, pour lui «dénuées de fondement», concernant son non-respect du Traité FNI. Il a de plus déclaré que la Russie avait elle aussi suspendu l'exécution de ses obligations en vertu de ce traité.

    Le 4 février, le ministère russe des Affaires étrangères a fait parvenir à l'ambassade des États-Unis une note dans laquelle il rejetait les allégations de violation par Moscou du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), a annoncé jeudi lors d'une conférence de presse le vice-ministre des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

    «Dans la note de réponse du ministère russe des Affaires étrangères à la note américaine que nous avons envoyée à l'ambassade des États-Unis le 4 février, nous avons catégoriquement rejeté les allégations dénuées de fondement de notre non-respect du FNI», a souligné le diplomate.

    Il a également rappelé à l'ambassade des États-Unis que la Russie avait suspendu l'exécution de ses obligations en vertu du même traité jusqu'à sa réintégration par Washington ou jusqu'à son extinction.

    «De notre côté, il a été déclaré que Washington n'avait pas pris les mesures nécessaires pour éliminer ses propres violations du traité», a conclu le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

    Le Président Trump a annoncé que la procédure de retrait des États-Unis du Traité FNI était lancée. Le secrétaire d'État, Mike Pompeo, a précisé pour sa part que Washington suspendrait la mise en œuvre de ses obligations dans le cadre du FNI à partir du 2 février.

    Précédemment, le vice-ministre russe des Affaires étrangères a annoncé que le retrait de Washington «porterait un coup extrêmement grave à un système de contrôle international des armes et de la non-prolifération des armes de destruction massive qui n'existe pas encore».

    Début décembre, Mike Pompeo a annoncé que Washington s'attendait à ce que la Russie respecte de nouveau le Traité FNI dans les 60 jours, ajoutant que si cette condition n'était pas remplie, les États-Unis sortiraient de l'accord. Moscou a déclaré à plusieurs reprises qu'il tenait les engagements pris dans le cadre du Traité FNI et qu'il avait des questions à poser à Washington.

    Dossier:
    Traité FNI (131)

    Lire aussi:

    Un tremblement de terre secoue Athènes - images
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    Tags:
    Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), Donald Trump, Sergueï Riabkov, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik