Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau vénézuélien

    Sites Web des ambassades vénézuéliennes piratés: un «cybercrime international»

    © AP Photo / Ramon Espinosa
    International
    URL courte
    7246

    Le ministère vénézuélien des Affaires étrangères a qualifié de «cybercrime international» le piratage des sites internet de certaines représentations diplomatiques du pays à travers le monde.

    Les sites de certaines représentations diplomatiques du pays à travers le monde ont été la cible de piratages, a affirmé jeudi le ministère vénézuélien des Affaires étrangères.

    De ce fait, le ministère a annoncé avoir arrêté toutes les publications en ligne jusqu'à la complète restauration de la sécurité de l'information et a qualifié cette attaque de «cybercrime international».

    «Nous informons sur des actions à caractère criminel sous forme d'ingérence et d'intervention dans [le fonctionnement, ndlr] des portails du ministère vénézuélien des Relations extérieures dans plusieurs pays. Nous avons décidé d'arrêter la publication d'informations en ligne jusqu'à ce que les conditions relatives à la sécurité de l'information soient restaurées», lit-on dans un message posté sur Twitter.

    ​«L'attaque de hackers et l'ingérence dans le fonctionnement de sites est un crime informatique international dont le but est de continuer les attaques contre le Venezuela», a poursuivi la mission diplomatique.

    ​La République bolivarienne connaît une crise économique sans précédent assortie de violentes tensions politiques. L'opposant Juan Guaido s'est autoproclamé Président en exercice du pays et a prêté serment le 23 février pendant une manifestation à Caracas. Donald Trump l'a reconnu comme Président par intérim.

    Par la suite, dans une interview accordée à la chaîne CBS, le locataire de la Maison-Blanche a indiqué ne pas exclure l'envoi de soldats américains au Venezuela.

    La Russie estime pour sa part qu'une éventuelle intervention militaire au Venezuela serait lourde de conséquences qui iraient bien au-delà de ses frontières.

    Lire aussi:

    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    cybercriminalité, informations, piratage, Venezuela, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik