Ecoutez Radio Sputnik
    Edouard Philippe

    «Matignon a été totalement transparent»: Philippe sur les enregistrements Benalla

    © AP Photo / Christophe Ena, Pool
    International
    URL courte
    16127

    Dans un entretien à Paris-Normandie paru aujourd’hui vendredi, Édouard Philippe revient sur la polémique autour de l’affaire Benalla, affirmant que Matignon n'a donné «aucune instruction» au parquet de Paris au sujet des enregistrements révélés par Mediapart.

    «Matignon a été totalement transparent et continuera à l'être»: suite à la démission de Marie-Élodie Poitout, responsable de la sécurité à Matignon, le Premier-ministre français assure qu'il avait seulement transmis les informations sur les enregistrements Benalla au parquet, sans donner de consignes spécifiques.

    «Nous avons transmis au parquet, qui a ensuite fait ce qu'il avait à faire. Aucune instruction au parquet n'a été donnée. On n'en donne jamais sur les affaires individuelles», explique le chef du gouvernement dans un entretien à Paris-Normandie paru ce jour.

    «Si on avait dit aux journalistes, circulez, il n'y a rien à voir, on nous aurait soupçonnés de cacher quelque chose et si on n'avait pas transmis au parquet, on nous aurait reproché de cacher des choses à la justice!», déclare M.Philippe, avant d'ajouter: «Matignon a été totalement transparent et continuera à l'être.»

    Des journalistes ont tenté de vérifier auprès de Matignon l'hypothèse selon laquelle la conversation entre Alexandre Benalla et Vincent Crase avait été enregistrée au domicile de la cheffe du Groupe de sécurité du Premier ministre (GSPM), Marie-Elodie Poitout.

    Le 7 février, tout en niant être impliquée dans les affaires d'Alexandre Benalla et Vincent Crase avec le magnat russe, cette dernière a préféré démissionner afin d'éviter tout scandale.

    Le 31 janvier, Mediapart avait publié des extraits d'une discussion entre Alexandre Benalla et Vincent Crase datant du 26 juillet, soit quatre jours après leur mise en examen dans l'affaire des violences du 1er mai 2018 et en violation de leur contrôle judiciaire.

    Lire aussi:

    L’humoriste proche de Macron Yassine Belattar a été placé en garde à vue
    Les sirènes de la défense anti-aérienne retentissent de nouveau dans le sud d’Israël
    Plusieurs Roms lynchés dans les banlieues de Paris pour des fausses rumeurs (vidéos choc)
    Tags:
    parquet, Édouard Philippe, Alexandre Benalla, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik