Ecoutez Radio Sputnik
    militaires marocains

    Les détails sur la loi réinstaurant le service militaire obligatoire au Maroc

    © AP Photo / Abdeljalil Bounhar
    International
    URL courte
    243

    Jeudi 7 février, un conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI a officiellement adopté une loi rétablissant le service militaire obligatoire au Maroc, apprend-on d’un communiqué du Palais, précisant entre autres les changements apportés par cette mesure.

    Le service militaire obligatoire au Maroc ainsi que ses décrets d'application ont été officiellement adoptés jeudi 7 février lors d'un conseil des ministres avec le roi Mohammed VI, rapporte un communiqué du cabinet royal rendu public par l'agence de presse officielle MAP.

    Le document en question établit entre autres les «modalités de recensement, de sélection et d'enrôlement des assujettis au service militaire et la procédure suivie pour l'exemption de ce service».

    Ainsi, d'après les «hautes instructions» du roi marocain, le nombre des appelés au service militaire cette année devrait atteindre les 10.000 personnes, tandis que l'année prochaine ce chiffre pourrait s'élever à 15.000.

    La loi concernera les Marocaines et Marocains âgés de 19 à 25 ans. La durée du service militaire est fixée à 12 mois. Il est prévu que les premiers conscrits seront enrôlés à partir de l'automne 2019. Ceux qui refuseraient de répondre à l'appel seraient passibles d'une peine de prison allant d'un mois à un an.

    Dans le même temps, en cas d'inaptitude physique ou de poursuites des études universitaires, les Marocains pourraient en être exemptés. Il y aura aussi un service militaire facultatif pour les femmes et les personnes ayant une double nationalité.

    C'est le ministère de l'Intérieur qui sera chargé de recenser et de sélectionner les conscrits qui bénéficieront chaque mois d'une indemnisation allant de 1.050 dirhams (96 euros) à 2.000 dirhams (185 euros), a annoncé le porte-parole du gouvernement Mustapha Khalfi.

    Concernant les moyens financiers consacrés par le gouvernement, Abdellatif Loudiyi, le ministre délégué chargé de l'Administration de la défense nationale marocaine, avait fait savoir en novembre qu'un budget de 500 millions de dirhams marocains (environ 46 millions d'euros) était prévu à cet effet dans la loi des finances 2019.

    Au Maroc, le service militaire obligatoire avait été supprimé en 2006.

    Lire aussi:

    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Sentinelle, drones, LBD... L'acte 19 des Gilets jaunes sous étroite surveillance à Paris
    Tags:
    armée, loi, service militaire, roi Mohammed VI du Maroc, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik