Ecoutez Radio Sputnik
    Centrale nucléaire russe

    Algérie: «l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire est un choix stratégique»

    © Sputnik . Ouliana Solovieva
    International
    URL courte
    2354

    En Algérie, la production d’électricité d’origine nucléaire occupera une place de première importance dans la stratégie énergétique future du pays, selon le ministre algérien de l’Énergie.

    «L'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire est un choix stratégique pour l'Algérie», a déclaré Mustapha Guitouni, le ministre algérien de l'Énergie. S'exprimant le jeudi 7 février devant la commission des affaires économiques et de la planification à l'Assemblée populaire nationale, le responsable a indiqué que son pays comptait diversifier ses sources d'énergie afin d'être à même d'assurer l'approvisionnement de ses besoins futurs.

    Exposant le projet de loi relatif aux activités nucléaires civiles, le responsable a affirmé que «le programme pacifique d'utilisation de l'énergie nucléaire requiert la mise en place d'un cadre législatif définissant les conditions des activités nucléaires et les règles de sécurité».

    Dans ce cadre, M.Guitouni a mis l'accent sur le fait que l'Algérie avait ratifié la convention de coopération sur les utilisations pacifiques de l'énergie nucléaire avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). L'Algérie a également signé des accords de coopération dans ce domaine avec un certain nombre de pays, a-t-il encore ajouté.

    L'un des points les plus importants prévus dans ce projet de loi concernant le nucléaire civil est la création de l'Autorité nationale de la sûreté et sécurité nucléaires, a annoncé le ministre. Dans le même sillage, il a fait savoir qu'actuellement les prérogatives de contrôle réglementaire des activités nucléaires, relatives à «la sûreté, la sécurité et la radioprotection», sont assurées par le Commissariat à l'énergie atomique (COMENA).

    Lors du Forum international de l'énergie nucléaire (ATOMEXPO) qui s'est tenu du 14 au 16 mai 2018 à Sotchi, en Russie, le ministre algérien de l'Énergie Mustapha Guitouni s'est entretenu avec Alexeï Likhatchev, le directeur général du groupe nucléaire public russe Rosatom. Les deux responsables ont évoqué la coopération bilatérale dans le domaine de l'énergie nucléaire civile, selon un communiqué du ministère algérien de l'Énergie.

    «Les entretiens ont porté sur l'état des relations de coopération entre les deux pays dans le domaine de l'énergie nucléaire et ses utilisations énergétique et non-énergétique à des fins pacifiques ainsi que sur les perspectives de leur développement», a précisé le communiqué.

    Un accord nucléaire entre l'Algérie et la Russie a été signé en 2014. L'agence russe Rosatom a annoncé, à cet effet, que l'Algérie projetait la construction d'une centrale nucléaire avec un réacteur à eau pressurisée vers 2025.

    Lire aussi:

    Michel Maffesoli: «nous allons voir resurgir des manifestations tribales!»
    Violences au Mans: un forain grièvement blessé au pied (vidéo choc)
    Une source diplomatique explique le but de l’arrivée de militaires russes à Caracas
    Tags:
    centrale nucléaire, nucléaire civil, nucléaire, Commissariat à l'Energie Atomique algérien (COMENA), Mustapha Guitouni, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik