Ecoutez Radio Sputnik
    Essai d'un missile iranien. Image d'illustration.

    Téhéran dévoile un missile sol-sol deux fois plus destructeur que son prédécesseur (vidéo)

    © AP Photo / Amir Kholousi, ISNA
    International
    URL courte
    7595

    Le Corps des gardiens de la révolution islamique a dévoilé un nouveau missile balistique sol-sol d’une portée de 1.000 kilomètres, une version améliorée du modèle plus ancien Zolfaghar, selon l’agence de presse Sepah News.

    Téhéran a présenté un nouveau missile balistique sol-sol dénommé Dezful et d'une portée de 1.000 kilomètres, a annoncé l'agence de presse Sepah News.

    Le Dezful est une version améliorée du modèle plus ancien Zolfaghar, dont la portée était de 700 kilomètres, a annoncé le chef de la division aérospatiale des Gardiens de la Révolution, Amir Ali Hajizadeh.

    La nouvelle arme a été révélée après que l'Iran a déclaré samedi avoir testé avec succès le nouveau missile de croisière Hoveizeh, d'une portée de 1.350 kilomètres.

    Amir Ali Hajizadeh a déclaré que le nouveau missile avait une «puissance de destruction» deux fois supérieure à celle de la version Zolfaghar, que l'Iran avait utilisée pour la première fois en octobre pour frapper une base djihadiste en Syrie.

    Le Dezful a été dévoilé dans une unité souterraine de construction de missiles balistiques.

    Téhéran a également annoncé posséder des missiles d'une portée de 2.000 kilomètres capables d'atteindre des bases israéliennes et américaines au Proche-Orient.

    La construction en série de missiles modernes de haute précision est au programme en Iran.

    Début février, dans le cadre des célébrations du 40e anniversaire de la Révolution islamique de 1979, Téhéran a dévoilé son nouveau missile de croisière Hoveizeh d'une portée de 1.350 kilomètres.

    Téhéran ne cesse pas de signaler que ses missiles sont défensifs et construits à des fins de dissuasion face aux menaces répétées venant de l'étranger.

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    La justice italienne ordonne la saisie du navire Open Arms
    Tags:
    Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), missiles balistiques, Amir Ali Hajizadeh, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik