Ecoutez Radio Sputnik
    Le siège de l'ONU à New York

    L’ambassadeur russe à l’Onu «reconnaissant» d’être surveillé par les services secrets US

    © AP Photo / Osamu Honda
    International
    URL courte
    9420

    L’ambassadeur russe auprès de l’Onu Vassili Nebenzia a ironisé au sujet de la surveillance qu’il subirait de la part des services secrets américains qui assurent parallèlement sa protection.

    Dans un entretien aux médias russes accordé à l'occasion de la Journée du diplomate célébrée en Russie le 10 février l'ambassadeur russe à l'Onu Vassili Nebenzia s'est moqué des services secrets américains.

    Il a raconté qu'un jour le sujet de sa filature par les services secrets avait été évoqué par l'ex-représentante des États-Unis aux Nations unies, Nikki Haley.

    «J'ai répondu que je me sentais ici en sécurité et que j'étais reconnaissant aux autorités américaines de ne pas me laisser sans attention», a-t-il expliqué.

    Vassili Nebenzia a ajouté qu'à l'heure actuelle il n'avait pas de contacts avec son ex-homologue américaine, bien qu'ils aient convenu de s'entretenir après sa démission.

    Le diplomate a rappelé que les États-Unis n'avaient pas toujours un représentant officiel à l'Onu ce qui, selon lui, n'empêche pas la mission de fonctionner professionnellement.

    Nikki Haley, qui a présenté sa démission début octobre, a quitté ses fonctions à la fin de l'année. Âgée de 46 ans, elle a été nommée au poste d'ambassadeur américain à l'Onu en novembre 2016. Avant cette nomination, elle était gouverneur de Caroline du Sud.

    Mme Haley assure qu'elle fera campagne pour la réélection de Trump à la présidence en 2020, et elle n'envisage pas de présenter sa candidature lors des élections en question malgré les rumeurs.

    La Maison-Blanche avait précédemment annoncé que Donald Trump avait retenu cinq candidats au poste de représentant des États-Unis à l'Onu pour succéder à Nikki Haley.

    Lire aussi:

    L'Iran a abattu un drone espion américain près du détroit d’Ormuz
    L’Iran déclare avoir envoyé un «message clair» aux USA en abattant leur drone
    Le classement des pays les plus dangereux du monde réserve plusieurs surprises
    Tags:
    services secrets, surveillance, ONU, Nikki Haley, Vassili Nebenzia
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik