International
URL courte
0 90
S'abonner

Rabat n’a pas rappelé son ambassadeur à Riyad, a déclaré à Sputnik le ministre marocain des Affaires étrangères. Selon lui, son pays n’a pas besoin «d’agence de presse américaine» pour annoncer ce genre de décisions.

Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, a catégoriquement démenti le rappel de l'ambassadeur du Maroc en Arabie saoudite. Dans un entretien accordé à l'agence Sputink, le responsable a affirmé que les informations rapportées jeudi 7 février par l'agence américaine Associated Press (AP) sont dénuées de tout fondement.

«Le Maroc a ses canaux particuliers habilités à annoncer ce genre de décisions», a déclaré le ministre. «À travers son histoire, la diplomatie marocaine a toujours exprimé ses positions par ses propres moyens, et non via une agence de presse américaine, comme ceci a été véhiculé par un certain nombre de médias», a-t-il ajouté.

Auparavant, l'agence américaine Associated Press avait rapporté, citant des sources gouvernementales marocaines, que le Maroc avait décidé de mettre un terme à sa participation à la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite dans la guerre au Yémen.

Selon l'agence, les prémices de cette crise diplomatique ont commencé après l'entretien accordé fin janvier par Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale, à la chaine qatarie Al Jazeera. Lors de cette interview, le ministre avait indiqué que l'engagement de son pays dans le conflit au Yémen, sous la direction de la coalition arabe menée par Riyad, avait «changé».

Presque une semaine après l'entretien du chef de la diplomatie marocaine avec Al Jazeea, la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya avait diffusé un documentaire sur le conflit du Sahara occidental. Dans ce reportage, la chaine de télévision affirme que le Maroc a «envahi le Sahara [occidental, ndlr] après le départ des colonisateurs espagnols en 1975».

Selon une autre source gouvernementale marocaine, citée par AP, jugeant que les propos d'Al-Arabiya étaient une atteinte grave aux intérêts supérieurs du royaume chérifien, «le Maroc a rappelé son ambassadeur en Arabie Saoudite pour consultations».

Lire aussi:

Un maire annonce un reconfinement de cinq semaines avant de faire marche arrière - vidéo
«Scandalisé» par Génération identitaire, Darmanin met à l'étude sa dissolution
Le frère d’un des émeutiers du Capitole avait dirigé le service de sécurité de Michelle Obama
Deuxième nuit d'émeutes aux Pays-Bas après l'imposition du couvre-feu - images
Tags:
démenti, relations diplomatiques, Nasser Bourita, Arabie Saoudite, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook