International
URL courte
22937
S'abonner

Alors que le corps des Gardiens de la Révolution islamique a déclaré qu’en cas d’attaque américaine, les villes de Haïfa et Tel Aviv seraient effacées de la surface de la terre, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a promis que toute tentative iranienne entreprise dans ce sens serait vouée à l’échec.

Yadollah Javani, un responsable des Gardiens de la Révolution islamique, a annoncé le jour du 40e anniversaire de cette dernière qu’en dépit de toutes leurs capacités militaires les États-Unis n’oseraient pas attaquer l’Iran, car ils savent que la République islamique ripostera en rasant de la carte Tel Aviv et Haïfa, a rapporté ce lundi l’agence Irna.

Le responsable iranien a en outre ajouté que Washington multipliait ses pressions sur Téhéran pour ouvrir une voie aux négociations, soulignant que ce n’était en effet qu’une ruse.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou n’a pas tardé à rétorquer à M.Javani, expliquant que toute tentative iranienne de détruire ces deux villes était vouée à l’échec, mais pas seulement.

«Ce serait le dernier anniversaire de la Révolution qu’ils célèbrent. Ils feraient mieux de le prendre en considération», a-t-il indiqué dans une vidéo partagée  sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:

Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Nouvelle étape du déconfinement en France: ce qui change à partir du 19 mai
Un 4e État américain autorise la formation des pelotons d'exécution
«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
Tags:
échanges de piques, menaces, Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), Yadollah Javani, Benjamin Netanyahou, Iran, Israël, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook