Ecoutez Radio Sputnik
    Rabat

    Sahara occidental: l’Union africaine agira dans le cadre défini par l’Onu, selon Rabat

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    453

    L’Union africaine se contentera d’aider l’Onu dans ses efforts de résolution du conflit au Sahara occidental, dont la mise en œuvre a été décidée lors du 32e sommet qui se tenait à Addis-Abeba, a affirmé le ministre marocain des Affaires étrangères.

    Le 32e sommet de l'Union africaine (UA), tenu du 10 au 11 février à Addis-Abeba, en Éthiopie, a décidé de la mise en œuvre de la décision africaine d'aide à la résolution du conflit au Sahara occidental, selon Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale. Lors d'une conférence de presse, le ministre a affirmé que l'UA mènera sa mission dans le cadre qui lui a été fixé lors du sommet à Nouakchott, en juillet 2018.

    Le sommet de l'UA a «consacré la mise en œuvre de la décision du sommet de Nouakchott qui avait décidé que la question du Sahara marocain [occidental, ndlr] est au niveau des Nations unies et que l'UA doit apporter son appui et son soutien à ce processus et ne doit aucunement créer un processus parallèle ou une littérature différente de celle des Nations unies», a déclaré le chef de la diplomatie marocaine. Dans ce cadre précis, «le conseil de paix et de sécurité du l'UA ne peut d'aucune manière au niveau des ambassadeurs et des ministres, aborder, citer ou se référer à la question du Sahara marocain [occidental, ndlr]», a-t-il précisé.

    Pour M.Bourita, la décision prise à ce sommet de l'Union africaine a permis d'apporter une clarification juridique quant à sa mission. Selon lui, elle met fin à tout débat sur «une interprétation ou un détournement de ses dispositions pour ressaisir le Conseil de paix et de sécurité de l'UA» sur la question du Sahara occidental.

    Dans le même sens, Nasser Bourita s'est félicité du fait que, pour la première fois lors d'un sommet de l'UA, le rapport du conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine ne contient aucune référence à la question du Sahara occidental.

    Lors de la clôture, le 2 juillet, de son 31e sommet à Nouakchott, l'Union africaine a annoncé l'adoption d'une décision pour le règlement du conflit du Sahara occidental. Cette prise de décision sur le Sahara occidental a été recommandée par le rapport du président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, présenté dimanche 1er juillet aux chefs d'État africains

    Le document affirme qu'il est «crucial que l'UA s'implique dans la recherche d'une solution […] et son rôle [l'UA, ndlr] devrait être d'accompagner et d'appuyer les efforts des Nations unies tout en sachant que le Conseil de sécurité est saisi de la question».

    Dans son édition du 3 juillet 2018, le site d'information Tout sur l'Algérie (TSA) rapporte que la tâche de mener à terme la mission de définition du contour de cette décision a été confiée au Comité ad hoc formé des chefs d'État et de gouvernements des pays de l'UA. Des personnalités de haut rang, comme le président en exercice de l'organisation panafricaine, son prédécesseur et son successeur, ainsi que le président de la Commission de l'Union font également partie de ce Comité.

    Lire aussi:

    Un incendie impressionnant est en cours à Versailles (vidéos)
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    «Fumée jaune», propagation… Un ancien pompier livre sa version de l’incendie de Notre-Dame
    Tags:
    conflit armé, résolution, Commission de l'Union africaine (CUA), ONU, Union africaine (UA), Nasser Bourita, Sahara occidental, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik