International
URL courte
6280
S'abonner

Un hamburger ou une boisson avalés à la hâte : un tel régime alimentaire pourrait provoquer un sepsis sévère, mettent en garde des chercheurs australiens.

Des chercheurs de l'Université de Portland, en Australie, ont découvert qu'une nourriture riche en graisses et en sucres augmente le risque d'un sepsis sévère capable d'entraîner rapidement la mort, annonce la revue MedicalXpress.

Un repas KFC
© Sputnik . Natalia Brusnitsina

Lors de leur étude, les chercheurs ont soumis des souris au régime alimentaire à l'occidentale qui se caractérise par une basse teneur en fibres et une haute teneur en graisses et en glucides. Au bout d'une très courte période, les rongeurs ont commencé à souffrir d'une inflammation générale et leur taux de mortalité s'est accru par rapport aux autres souris se nourrissant normalement.

Les chercheurs ont découvert que cette mortalité accrue était provoquée par l'affaiblissement du système immunitaire qui rend l'organisme réceptif au sepsis et provoque la mort des organes par une inflammation générale.

Les scientifiques espèrent que les résultats de leurs recherches pourront aider les médecins à prévenir des états graves chez les patients par un contrôle de leur régime alimentaire.

Lire aussi:

Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
Tags:
mortalité, nourriture, Portland
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook