Ecoutez Radio Sputnik
    Rabat

    Arrestation de trois Français au Maroc pour financement du terrorisme en Syrie et en Irak

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    8232

    Le Maroc a arrêté, lundi 11 février, à Salé, trois Français, dont un d’origine algérienne, pour des liens présumés avec Daech* en Syrie et en Irak et pour collecte de fonds. Cette nouvelle opération confirme l’alerte lancée en janvier par l’Algérie quant à l’arrivée au Maghreb d’anciens combattants de ces pays.

    Les forces de sécurité marocaines ont arrêté, lundi 11 février, à Salé, trois ressortissants français pour des liens présumés avec Daech* en Syrie et en Irak, selon un communiqué de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

    Les trois prévenus, dont un d'origine algérienne, «sont soupçonnés d'implication dans la collecte de fonds au profit de milieux extrémistes en vue de financer des opérations terroristes», a indiqué le communiqué de la DGSN.

    Auparavant, la police marocaine a procédé à l'arrestation d'un Irakien, selon des sources sécuritaires citées par le site d'information Le 360. La personne arrêtée mercredi 6 février à Casablanca est également soupçonnée de collecter des fonds au profit de djihadistes activistes en Syrie et en Irak.

    Début janvier, les autorités algériennes ont lancé des alertes mettant en garde contre l'arrivée au Maghreb d'anciens combattants en Syrie et en Irak.

    «Il y a une volonté de déplacer vers l'Algérie des conflits de zones de guerre et de zones de crise», a déclaré mercredi 6 janvier Hassan Kacimi, directeur d'étude au ministère algérien de l'Intérieur en charge du dossier des migrations, dans un entretien accordé au site d'information Tout sur l'Algérie (TSA). Selon lui, des combattants de l'Armée syrienne libre (ASL) ont été arrêtés à la frontière sud de l'Algérie avec le Mali et le Niger alors qu'ils se fondaient au milieu de migrants venus de Syrie.

    Pour M.Kacimi, il n'y a aucun doute quant à la motivation de l'arrivée dans les régions du Maghreb et du Sahel de ces combattants ayant participé à la guerre en Syrie. «Il y a des enjeux géostratégiques, un rééquilibrage de forces au niveau de certains espaces plus au moins sensibles et stratégiques où il y a beaucoup de minéraux pour lesquels il y a une concurrence féroce pour leur contrôle», a-t-il déclaré.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    La police marocaine aurait épinglé un Irakien soupçonné de financer le terrorisme en Syrie
    Après la Syrie, l’opposition syrienne armée aurait-elle l’Algérie dans son viseur?
    Les migrants arabes refoulés par Alger arrivaient «des fronts de combat syriens»
    Tags:
    terrorisme, financement, arrestation, DGSN, France, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik